Vaincre l’autisme, mais sans le packing

Savez-vous ce qu’est le packing ? Cela fait partie des traitement de l’autisme infantile, voire adulte. C’est également un traitement utilisé pour les psychotiques, lors des épisodes de décompensation. On entoure le patient de linges humides (et donc froids) afin de l’aider à prendre conscience de son corps, et des limites de celui-ci. Comment ne pas penser à la camisole ? A la douche froide, qui a d’ailleurs été utilisée longtemps aussi pour traiter l’autisme, mais pas seulement, puisque cela est aussi utilisé dans les instituts psychiatriques pour traiter des pathologies de type psychose, schizophrénie, etc…

Cette méthode donne lieu à de très nombreux débats entre les instances médicales concernées, l’opinion publique (du moins pour la partie qui est au courant), les parents… certains interdisent cette pratique sur leurs enfants.

Si cette pratique a de telles répercussions, c’est peut-être parce qu’elle s’apparente à de l’archaïsme, mettant en jeu plusieurs points : d’abord le fait de momifier presque entièrement l’enfant, l’adulte. Il y a cette sensation d’enfermement du corps qui est sensé produire un effet sur l’esprit. Il y a également le fait que ce soit une méthode sans conteste désagréable pour le patient, qui se trouve dans la position d’objet manipulé par plusieurs personnes du corps médical, manipulé physiquement pour aller mieux mentalement. Nous sommes bien d’accord : se procurer un bienfait physique apporte toujours un mieux mental. Mais parlons-nous réellement de bienfait dans ce cas ?

Enfin, il est évident que de nombreux chercheurs et psychiatres ont prouvé qu’on pouvait obtenir un mieux avec d’autres méthodes.

Vaincre l’autisme s’emploie à faire comprendre ce point, grâce à une vidéo choc que je vous conseille bien entendu de visionner de ce pas.

 

 

N’hésitez pas à consulter le site pour plus d’informations :

http://www.vaincrelautisme.org/

 

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.