Sorties ciné de la semaine (16 mai 2012)

Dans les sorties ciné de la semaine, je ne retiens qu’un seul film :

De rouille et d’os

© Roger Arpajou / Why Not Productions

Drame français de Jacques Audiard, avec Marion Cotillard, Matthias Shoenaerts, Armand Verdure,… Ce flm fait partie de la sélection officielle du festival de Cannes 2012 qui commence aujourd’hui, et se déroulera jusqu’au 27 mai prochain.

© Roger Arpajou / Why Not Productions

© Roger Arpajou / Why Not Productions

© Roger Arpajou / Why Not Productions

Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.
Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.
Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.
Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.
Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

Nous voilà en face d’un drame avec des histoires de piscine, de soleil, d’amour, et de mammifère marins. Du coup, ça donne envie de voir si Audiard échappe aux lenteurs et au pathos. Pour l’aider, il a choisi de très bons acteurs, pour incarner des personnages forts, et un peut brut de décoffrage. Ca promet d’être très très chouette. Je vous laisse découvrir la bande-annonce.

 

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.