Petits chocs des civilisations – Un spectacle de Fellag

Le théâtre du Rond-Point diffuse jusqu’au 10 novembre une délicieuse odeur : celle du couscous de Fellag et de ses Petits chocs des civilisations.

Crédit photo : Giovanni Cittadini Cesi

De Fellag, je n’avais rien vu ni lu et puis récemment, je suis allée voir Monsieur Lhazar au cinéma, un film émouvant où il est lumineux, et pour lequel il a obtenu le Génie du meilleur acteur au Canada. C’est donc avec un immense plaisir que je suis allée l’écouter pour la première fois – et surement pas la dernière – sur scène.

Crédit photo : Giovanni Cittadini Cesi

Partant du sondage ayant récemment élu le couscous plat préféré des français, Fellag transforme son one-man-show en « cooking show », et enchante son public une heure trente durant. Tout en préparant son couscous, Fellag mélange les légumes et les épices avec une bonne dose d’humour, une pincée de mauvaise foi, et des kilos d’éclats de rire.

Le spectacle commence par le récit de son arrivée en France. Posant le pied à Marseille juste après les attentats de 1995, une de ses premières pensées en voyant ces algériens et cette ambiance lui rappelant tellement son pays, est de dire : « la France, ce serait une Algérie qui aurait réussi ». Le ton est donné.

Crédit photo : Giovanni Cittadini Cesi

De l’épicier arabe au ramadan, on traverse avec joie et amusement plusieurs pans de la culture maghrébine ; des rites comme la préparation du couscous, des traumatismes comme la guerre d’Algérie. Jamais larmoyant ou vindicatif, Fellag prend le parti de s’amuser de toutes les situations.   Il rit même de la difficulté pour les arabes de s’intégrer et pour les français de les accepter. Plus efficace que n’importe quel discours politique ou bien pensant, il a cette phrase dite sur le ton de la rigolade mais plus maline qu’il n’y paraît : « En nous acceptant, vous nous intégrerez. En nous intégrant, vous nous oublierez. »

Les mots sont choisis et bien choisis, ils font mouche quasi à chaque fois. C’est un spectacle très très écrit, ça se sent. Il n’y a qu’à rire à en perdre le souffle quand il s’amuse à imaginer un Tour de France des plats préférés des français et qu’il file la métaphore cyclisme/choucroute avec finesse et talent.

La salle était pleine, le spectacle part en tournée dans toute la France, avec beaucoup de dates près de Paris, espérons qu’il rencontre partout le même succès… inch’allah !

 

 

Petits chocs des civilisations – Un spectacle de Fellag

Au théâtre du Rond-Point jusqu’au 10 novembre et en tournée.

un spectacle de Fellag – Mise en scène : Marianne Epin – Décor : Sophie Jacob – Lumière : Philippe Lacombe – Régie lumière et son : Manu Laborde – Régie générale et plateau : Frédéric Warnant

Réservations : http://www.rodrigue.fr/transact/venteenligne.asp?WCI=Panier_ACTION&langue=&site=&idstructure=110&origine=&nocal=2B&ACTION=CALENDRIER&IDMANIF=399&SOURCE=CALENDRIER

Visitez notre rubrique Théâtre

Articles relatifs :

About Diane Maretheu

Si elle n’avait pas commencé par être libraire, Diane aurait volontiers été hôtesse de l’air, chef pâtissier ou dixneuviemiste. Biberonnée à Brassens autant qu’à Led Zep, cet éclectisme se retrouve dans ses goûts littéraires notamment, de Siri Husdvedt à Laurent Mauvignier (son héros). Son amour pour Paris et le plaisir qu’elle prend à se perdre dans ses rues est sans limite. Elle a bien tenté de brûler les planches, sans grand succès, et n’aime désormais rien de plus que s’asseoir dans le noir et regarder des acteurs lui raconter une histoire, une heure ou deux, ou plus.