Je t’aime [Maintenant], Sandra Reinflet

Comment pourrait-il en être autrement ? j’ai reçu le livre de Sandra Reinflet il y a quelques jours. Un « Je t’aime [Maintenant] » muni d’une dédicace aussi sympathique qu’émouvante. Aussitôt, j’ai feuilleté le livre, « l’album » doit-on dire, constitué par autant d’histoires que de gens que d’amours.

Si je prends un ton personnel pour parler de ce livre, c’est qu’il convoite quelque chose de très intime. Il parle de l’intime et expose, il n’y a pas d’autre terme, et c’est toujours beau et attendrissant. A chaque heure correspond un amour, et tous sont sincères, même s’ils sont passagers, de plus ou moins longue durée, de telle ou telle intensité. De ces amours qui vous façonnent et vous emmènent sur le chemin de la vie.

Un livre qui parle de rencontres, d’attachements, de souvenirs où chaque histoire a droit à son illustration : une des plus touchantes à mes yeux étant peut-être celle d’un pin’s « Axa » prise sur le goudron d’une cour de récré. Car la demoiselle Sandra est douée pour l’image autant que pour les mots. Apparemment, elle est aussi douée pour les notes et la voix, et même paraît-il, la présence.

Autant dire que je me sens bien impuissante face à tant de sincérité désarmante, tant de « don ». Car ce livre en est un immense. Et j’ai bien envie d’en apprendre davantage sur ce personnage si particulier. Si particulier parce qu’elle ose toucher l’intime avec de tout, avec tous les langages. Au contraire de ces êtres qui s’éparpillent et se perdent, il me semble qu’il s’agit là de bien autre chose : comme une soif, une faim, ou les deux.

Elle sera ce soir à la Terrasse de Gutenberg, reçue chaleureusement par Carole Zalberg : au programme il y aura des mots, de la musique, de quoi gâter les papilles, et beaucoup de bienveillance. J’espère que vous viendrez nombreux. C’est à 20h30.

Je t’aime [Maintenant], Michalon, Novembre 2012, 24,92 €

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.