Le dessin, de Marc Antoine Mathieu

Le Dessin est probablement le meilleur concentré de l’univers de Marc Antoine Mathieu. On retrouve dans cette histoire d’ami perdu comme une étude approfondie des expériences de MAM de ses débuts jusqu’à l’un de ses derniers albums, exceptionnel, 3 Secondes.

 D’abord, ce qui met la puce à l’oreille est cette façon intrigante de présenter les choses comme une enquête, avec ce brin de mystère qui nous entraîne aussitôt vers le questionnement. Pour commencement ici, le décès d’un ami, Edouard, puis sa lettre d’adieu reçue quelques jours plus tard. De là, Emile va se mettre en quête de la clé de l’énigme. Dans ses recherches, il va tomber sur un dessin probablement fait par son ami disparu, un dessin qui l’entraînera toute sa vie bien au-delà de son imagination, vers un bouleversement dont il ne pouvait absolument pas se douter.
Dans cette bande dessinée Ô combien savoureuse et parfaite, oui, j’ose le dire, on retrouve l’obsession de MAM pour l’architecture et la géométrie, son goût pour le détail infini et surtout, on se rend compte que Le dessin présageait déjà « 3 Secondes » réalisé 12 ans plus tard, son histoire reposant entièrement sur les reflets contenus dans les scènes et un système de zoom intelligemment réalisé par le dessinateur, capable de penser sa bande dessinée en 3 dimensions dotées de temporalité. Marc Antoine Mathieu fait d’un simple tableau l’ouverture sur un monde infini de possibilités, et c’est ce qui va mener Emile tout au long de sa vie en dehors de chez lui, puis peu à peu vers le succès, et enfin vers la découverte de ce qu’il y a de plus important au monde : le souvenir du visage d’un ami.
Le dessin est un véritable chef-d’oeuvre dans la veine de la série des Julius Corentin Acquefacques, mais en plus succulent encore. Petit clin d’oeil, un visage ressemble particulièrement à celui du héros de la série. Une très très belle réussite qu’il n’est pas gênant de découvrir tardivement : on en apprécie que mieux tous les aspects et tous les thèmes chers à Marc Antoine Mathieu. Un régal.
Le Dessin, Marc Antoine Mathieu, Delcourt, Novembre 2001, 48 pages, 13,95 €

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.