La crise, quelle crise ?

Attention, phénomène : ici, on vous parle de la Crise. Mais c’est quoi au juste ? Pour tenter d’en donner une définition, ou bien de s’en moquer justement, 18 auteurs de bande dessinée se sont attelés à l’écriture de 10 histoires. Chacune d’entre elles est agrémentée d’une citation fort à propos. Tous les styles sont très différents, tant par leur manière de traiter ce vaste sujet que dans le dessin et les couleurs.

Il y a bien sûr ceux qui ont construit durement leur petite entreprise et doivent se résoudre à l’abandonner à la faillite, en gardant la conscience d’un bonheur familial inaltérable. Il y a ce dialogue de jardin public entre deux enfants qui ignorent (presque) tout de la crise, si ce n’est qu’elle serait selon les adultes en partie là à cause de la graisse (sic !). Il y a la crise et ses conséquences, tel ce jeu télévisé très réaliste qui consiste à tout perdre, y compris la vie, en un tour de roue.

Rien n’est oublié : du banquier inconscient et manipulateur à la victime devenue bourreau aveuglée par un espoir illusoire en passant par ces petites gens qui gardent confiance en la vie. Les histoires se succèdent et ne se ressemblent absolument pas. Chacun y a mis sa vision personnelle d’un phénomène mondial en l’installant dans un microcosme bien précis. On pourrait dire que La crise, quelle crise ? s’approche au plus près de ce mal qui touche chacun, en le montrant de l’intérieur.

Mais il y a aussi de ces grands écarts qui nous montrent l’envers du décor, les causes de la crise, ces gens qui ne voient pas et se fichent de ce qu’ils anéantissent en croyant fermement construire quelque chose qui les dépasse et les enrichit.
La crise, quelle crise ? pourrait s’apparenter à une entreprise d’éveil collectif. C’est surtout un formidable aperçu de ce qu’on pourrait ne pas voir, ou facilement oublier. Une très belle réussite orchestrée par Kris, Emem, Fraco, Renard, Hardoc, Alex-Imé, Bondin, Savoia, Zay, Lochon, Douglas, Perdriset, Allam, Magni, Cuvillier, Thirault, Beaudry, Lachaussée.

La crise, quelle crise ?, Collectif, Editions de la Gouttière, 15 février 2013, 64 pages, 12,70 €

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.