Festival Viva México ! – Rencontres cinématographiques

A peine 24h après le festival du Cinéma allemand, c’est au tour d’un autre festival, mexicain celui-ci de s’installer dans la capitale. Plus exactement, c’est au tout récent cinéma L’étoile des Lilas que l’association Inc France Mexique a choisi s’installer sa première édition d’un événement visant à « ouvrir une fenêtre » sur la culture mexicaine contemporaine, à travers ses oeuvres cinématographiques. Inauguré le mardi 8 octobre 2013 au soir en présence de l’ambassadeur du Mexique en France M. Augustin Garcia-Lopez, l’événement s’étalera sur 5 jours, du 9 au 13 octobre. Il ne comptera pas moins de 21 projections, 2 tables rondes, 2 rencontres « Charlas ». Douze films seront projetés, parmi lesquels Hecho en Mexico de Duncan Bridgeman offert en avant-première lors de l’inauguration, La Horas Muertas (Aaron Fernandez), El Paciente interno (Alejandro Solar Luna)…

La cérémonie d’ouverture a donné un aperçu très coloré de ce que sera ce festival : de la chaleur, des échanges en plusieurs langues, des découvertes, des rencontres, et un nouvel élan vers une culture que nous connaissons finalement très peu. Le film de Duncan Bridgeman, a été à ce titre un excellent choix en tant que film d’ouverture : un film déroutant, sans scénario, où la musique est omniprésente, entraînante… elle ressort comme l’un des traits d’identité les plus marquants du pays qui nous est présenté à travers plusieurs aspects : la liberté, la langue, la joie de vivre, les frontières… De nombreux artistes habitent ce film et font vivre l’identité mexicaine dans tous ses aspects. C’est à la fois drôle et bouleversant. Ce film repasse le jeudi 10 octobre à 21h45 en présence du réalisateur qui répond volontiers aux questions des spectateurs (en anglais).

Un festival plutôt généreux et appétissant dont on vous invite à découvrir le programme en images ci-dessous.

HECHO EN MEXICO (Duncan Bridgeman)

Une vibrante odyssée musicale à travers le Mexique contemporain. Rockeurs, rappeurs, artistes populaires, intellectuels et pop stars dressent un portrait unique du pays et de ses habitants.
« Hecho en Mexico » (« Fabriqué au Mexique ») est une collaboration entre les esprits les plus créatifs du Mexique, où les noms célèbres côtoient ceux de héros méconnus. Le film reflète ce que c’est qu’être mexicain dans ces temps de grands changements et célèbre l’identité mexicaine telle une puissante famille. Le résultat est une réflexion inspirante et parfois humoristique sur ce qu’est la « Mexicanidad » aujourd’hui.

Jeudi 10 octobre à 21h45

BURROS (Odín Salazar Flores)

L’histoire de Lautaro, un enfant de 10 ans qui habite dans la région de Tierra Caliente dans l’Etat de Guerrero pendant les années 1940. Devenu orphelin, il est amené à sa tante Emma qui habite un village à 60 km de là. Pour différentes raisons, Lautaro décide alors de rentrer chez lui à pied. Pendant son voyage il rencontre divers personnages, morts et vivants, qui l’aident à rejoindre sa maison.

Projection : Jeudi 10 octobre à 14h, Samedi 12 octobre à 17h30.

CUATES DE AUSTRALIA (Everardo González)

Les habitants de la communauté Cuates de Australia (au nord du Mexique) partent chaque année pendant la sécheresse pour un grand pèlerinage à la recherche d’eau. Pendant leur exil, hommes, femmes, enfants et ainés attendent l’arrivée des premières pluies pour retourner à leur terre. Métaphore d’un peuple qui en marchant se cache de la mort.

Projections : Jeudi 10 octbore à 16h et dimanche 13 à 19h30

EL PACIENTE INTERNO (Alejandro Solar Luna)

Le 5 février 1970, Carlos Castañeda de la Fuente a tenté d’assassiner le Président de la République du Mexique pour venger le massacre du 2 octobre 1968 à Tlatelolco, défiant ainsi le gouvernement le plus répressif de l’histoire contemporaine du Mexique. Quarante ans après, ce vengeur déchu et survivant aux représailles du système, erre sans but dans les rues de Mexico et survit en faisant la manche.

Projections : Jeudi 10 à 19h30 et dimanche 13 à 13h30.

EL SANTOS VS LA TETONA MENDOZA (Alejandro Lozano, Andrés Couturier)

Film d’animation : El Santos est un catcheur en surpoids et déprimé après le divorce  avec sa femme la Tetona Mendoza. Pour s’en sortir il tente d’aider les zombies de Sahuayo, ce qui devient un business très lucratif. Les zombies envahissent le monde, et son ex-femme la Tetona le menace dans le but de mettre fin à l’épidémie zombie. C’est finalement le Peyote Asesino, son pire ennemi, qui débarrasse la Terre. Enfin, sans les zombies, le monde empire et Santos doit désormais travailler avec son éternel rival pour sauver la planète…

Projections : mercredi 9 à 17h30 et samedi 12 à 19h45 en présence du caricaturiste.

HALLEY (Sebastián Hofmann)

Alberto est mort et il ne peut plus le dissimuler. Son état de décomposition est lamentable et de plus en plus évident ; ni le maquillage ni le parfum ne peuvent cacher sa condition. Il quitte son travail pour disparaître dans les confins de sa mort, non sans former d’abord une amitié improbable avec Silvia, la gérante du gymnase ouvert 24/24 dont il est le gardien de nuit.

Projections : Vendredi 11 octobre à 21h45 en présence du réalisateur, et dimanche 13 octobre également.

LAS HORAS MUERTAS (Aarón Fernández)

Sebastián est un jeune de 17 ans qui s’occupe du motel de son oncle sur la côte tropicale de Veracruz. Miranda, une agent immobilière de la zone, retrouve Mario, son amant, de temps en temps dans le motel. Mario est toujours en retard pour ce rendez-vous amoureux et Miranda est obligée de l’attendre. Pendant ces temps morts, Sebastián et Miranda commencent à se connaître et se rapprocher, même s’ils savent que leur histoire ne sera que de passage.

Projections : vendredi 11 octobre à 17h15 et samedi à 22h

LOS INSOLITOS PECES GATOS (Claudia Sainte-Luce)

Claudia a 22 ans et vit seule dans une grande ville du Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d’appendicite. Elle y rencontre Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, quatre enfants et une inépuisable joie de vivre malgré sa maladie. Touchée par cette jeune femme solitaire, Martha invite Claudia à habiter chez elle à sa sortie de l’hôpital. Claudia est d’abord désorientée par l’organisation parfois chaotique de la maisonnée, mais trouve progressivement sa place dans la tribu. Et tandis que la santé de Martha s’affaiblit, le lien de Claudia avec chaque membre de la famille se renforce jour après jour.

Projections : mercredi 9 octobre à 19h30 en présence de la réalisatrice et vendredi 11 à 14h.

MIRADAS MULTIPLES, LA MAQUINA LOCA (Emilio Maillé)

Ils construisent les mythes et éclairent les passions. Le Mexique vu par les yeux du légendaire chef opérateur, le Mexicain Gabriel Figueroa, accompagné des propos des meilleurs chefs opérateurs du monde. Un voyage dans le Mexique. Un voyage dans la lumière…

Projections : Samedi 12 octobre à 13h45 et dimanche 13 à 15h30.

NOSOTROS LOS NOBLES (Gaz Alazraki)

Germán, un riche homme d’affaires, se rend compte que ses enfants -Javi, Bárbara et Charlie- sont des bons à rien. Il décide de feindre la banqueroute de son entreprise pour leur donner une leçon. Il leur enlève ses cartes de crédit, toutes commodités et luxes, et les amène vivre dans une maison en ruine. Il les oblige à changer de nom, mais pire que tout, à s’en sortir par eux-mêmes en faisant quelque chose qu’ils ont jamais fait … travailler. C’est ainsi que ses enfants apprendront la valeur de chacun sans leur nom, leur fortune et position sociale, tandis que que Germán réalisera que son erreur n’a pas été de gâter ses enfants, mais d’avoir choisi d’être entrepreneur au lieu d’être père.

Projections : vendredi 11 octobre à 19h15 en présence du réalisateur et dimanche 13 à 17h30

WORKERS (José Luis Valle)

Rafael est balayeur depuis trente ans dans la même fabrique d’ampoules électriques. A la veille de prendre sa retraite, il s’achète une nouvelle paire de chaussure pour fêter l’occasion. Mais son patron lui joue un sale tour, bien qu’il fut toujours un employé de confiance: comme il est immigrant non déclaré, il n’aura droit à aucune pension…
Lidia fait partie des sept employés qui entourent et soignent une vieille Mexicaine fortunée qui n’a d’yeux que pour son chien à qui elle lègue toute sa fortune à sa mort. Pour Lidia, en fait, rien ne change vraiment, au début. Mais petit à petit elle réfléchit à ce qu’avoir un chien pour patron peut bien vouloir dire….

Projection unique : mercredi 9 octobre à 21h45.

THE VOICE THIEF (Adan Jodorowsky)

Naya, chanteuse d’opéra à la voix cristalline, se retrouve aphone après une violente dispute avec son mari Noev. Alors que sa raison de vivre a disparu, elle menace de quitter Noev si il ne répare pas le mal qu’il lui a causé avant minuit. Coupable et désespéré, Noev déambule de nuit à la recherche de la voix parfaite pour se faire pardonner !

Projection unique : le vendredi 11 octobre à 16h15.

Bon festival !!

Toutes les infos supplémentaires et tarifs disponibles sur le site du Festival Viva Mexico

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.