The Culture Delivery, on a testé cette box !

Voici une autre « Box » que nous testons en ce moment. Bien entendu, il s’agit toujours d’une box culturelle, puisque le site s’y prête plutôt pas mal (maintenant si vous avez envie de me voir tester d’autres formules… n’hésitez pas à m’en faire part !).

D’abord, la formule paraît insensée quand on parle de Box pour The Culture Delivery : en fait de box, j’ai reçu une enveloppe. MAIS : l’enveloppe est rudement bien garnie ! Et non seulement cette enveloppe est bien garnie, mais quand je vous aurai parlé de son contenu, vous n’oserez à peine envisagé son petit prix au regard de ce que nous pouvons trouver actuellement. Cela valait bien d’économiser un peu sur la packaging, qui est peut-être minimaliste mais plutôt séduisant, avec un petit mot écrit à la main (pour moi, na) :

Passons au contenu maintenant. D’abord, on apprécie toujours un petit cadeau en plus, un petit truc qui saute aux yeux, un petit « rien » qui fait plaisir : ce sera ici le petit carnet « Vos notes très culturelles de 2015 ». Pardon, mais je craque sur cette attention, comme une vraie fille.

Ensuite, il y a le deuxième objet inutile mais qui va avec tout le reste, et demeure un clin d’oeil sympa : la carte postale aux couleurs de The Culture Delivery, avec une citation de Proust que nous adorons : « Par l’art seulement nous pouvons sortir de nous-mêmes ».
Cette box s’adresse principalement aux Parisiens, comme beaucoup de box culturelles. On nous apprend qu’il faut se munir de chaque petit carton pour profiter des invitations : point d’entrée sans eux. Au programme :
* Une invitation pour deux personnes à l’exposition Mark Lewis Above and Below, valable jusqu’au 3 mai 2015. Perso, une bonne petite expo d’un photographe et peintre me convient assez, et le travail de ce monsieur a l’air rudement intéressant. Jugez plutôt : http://www.le-bal.fr/fr/mh/les-expositions/mark-lewis/
* Une réduction pour aller voir La discrète amoureuse, de F. Lope de Vega au Théâtre 13 (un théâtre dont j’ai entendu beaucoup de bien, et qu’il me tarde de découvrir). C’est valable jusqu’au 12 avril, je dois me dépêcher.

* Une fiche conseil qui propose 3 livres à déguster dans des lieux… que nous avons décidé de tenir secret ici, mais qui étaient à des millénaires de ce que nous avions en tête : nous connaissions pourtant ces endroits mythiques de Paris… mais Paris sait mystérieusement se faire oublier des parisiens.
* Une surprise et là… je grille. Je me suis inscrite. Je me suis inscrite ! Et je vais pouvoir… ben non, je ne vous dirai pas, parce que franchement je n’ai pas envie d’en parler avant d’avoir vu de mes propres yeux. Vous en saurez davantage après le 22 mars ! :D

Parlons tarifs maintenant….. en images :

Voilà, vous voyez à présent ce que je voulais dire. C’est carrément donné étant donné l’attention apportée à cette box « sans box ». Le jeu en valait la chandelle non ?

Bien entendu, je vous en dirai davantage sur ces trois sorties qui m’attendent ! Restez à l’écoute !

Pour en apprendre davantage sur The Culture Delivery, et vous abonner ou offrir, c’est ici : www.theculturedelivery.com

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.