Les hommes de Vichy, des portraits réussis

 

Un maître de l’historiographie « Vichyste »

 

Ancien élève de l’ENS Saint-Cloud, professeur émérite des universités Jean-Paul Cointet s’est imposé comme un des spécialistes de l’Histoire de Vichy (aux côtés de sa femme Michèle Cointet). On retrouve sous sa signature des ouvrages sur La légion française des combattants (Albin Michel, 1995), une biographie de Marcel Déat (Perrin, 1998) ou de Laval (Fayard, 1993). Récemment, il a publié un Hitler et la France (Perrin, 2014), édifiant quant aux illusions entretenues par les vichystes envers un dictateur nazi dont les intentions vis-à-vis de la France étaient loin d’être bienveillantes… Voici maintenant qu’il nous publie Les hommes de Vichy, une collection de portraits des dirigeants, ministres et conseillers tous en fonction durant les années noires.

 

Un personnel très diversifié

 

Sur Pétain, Laval et les « grandes figures », le lecteur apprend peu (même si Weygrand mériterait une biographie très fouillée). C’est sur les autres, Henry du Moulin de Labarthète, René Gilloin ou Henri Massis, que l’amateur d’histoire trouve son compte. Leurs notices sont passionnantes, donnant un éclairage différent sur la période et sur les raisons d’adhérer à la Révolution nationale et/où (je tiens au distinguo) à Vichy. La dernière partie intitulée « les désillusionnés » revient sur François Valentin et surtout François Mitterrand, l’incarnation même de ce que Bénédicte Vergez-Chaignon appelle le vichysto-résistant : rien de nouveau ici à part une fascination renouvelée. Voici un très bon ouvrage qu’on ne peut que recommander.

 

 

Sylvain Bonnet

 

Jean-Paul Cointet, Les hommes de Vichy, Perrin, janvier 2017, pages, 23,90 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet