Du sang sur la glace, du rififi à Oslo

 

Nid de vipères à Oslo

Enfant dyslexique devenu homme à tout faire dans la mafia locale, Olav s’est rapidement imposé comme un des meilleurs « expéditeurs » du milue, c’est-à-dire le tueur préféré de Daniel Hoffmann, l’un des plus grands trafiquants de drogue d’Oslo. Pour lui, il a liquidé pas mal de monde, sans trop de remords et quand il en a, Olav essaie de réparer à sa façon en envoyant de l’argent à une veuve par exemple. Quand Hoffman lui demande de liquider sa femme, il rechigne mais est prêt à le faire. Les choses se compliquent quand il tombe amoureux d’elle. Croyant se racheter, il tue l’amant qui n’est autre que… le propre fils d’Hoffman. Pour Olav, c’est le début de gros ennuis…

 

Du grand talent de Jo Nesbo

 

Nesbo s’est fait connaître du grand public avec L’homme chauve-souris en 1998, premier volume du cycle consacré à Harry Hole, l’inspecteur norvégien au grand cœur et alcoolique au dernier degré (pour les amateurs, Rouge-Gorge constitue le sommet des enquêtes d’Harry Hole). Avec Du sang sur la glace, Nesbo s’essaie à un pur exercice de roman noir, avec tueur à gages et femme fatale (et qu’elle est belle !). Le fait est que ça marche, malgré une traduction qui, sans connaître le norvégien, paraît parfois un peu alambiquée… Un bon polar en tout cas.

 

 

Sylvain Bonnet

 

Jo Nesbo, Du sang sur la glace, traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier, Gallimard folio, mars 2016, 176 pages, 6,50 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.