La nuit des chats bottés, Past shock

Je rêve du monde du passé…

Ah les années 70 ! Les pattes d’eph’, l’amour libre et de la bonne musique en veux-tu en voilà, citons-les pour se faire un shoot nostalgique : Pink Floyd, Curtis Mayfield, Led Zeppelin, David Bowie, Isaac Hayes, Paul McCartney et j’en oublie… C’était aussi l’âge d’or de la Révolution, un temps béni pour les gauchistes et… Le roman noir. La nuit des chats bottés de Frédéric H.Fajardie nous ramène vers cela.

Sous les pavés le plastic

Ils sont deux anciens militaires, Stephan et Paul, qui rencontrent Jeanne, une jeune femme perdue suite à la mort de son père. Stéphan tombe amoureux d’elle et, avec l’aide de son compère, décide de plastiquer des endroits symboles de la vie de merde du père de Jeanne. Prolétaire je te vengerai ! Et voilà que sautent banque, PMU, clinique et même le Sacré-Cœur. Stéphan et Paul rencontrent sur leur chemin des gardiens ou des vigiles plutôt heureux de voir le pouvoir humilié. Pendant ce temps, le commissaire Nollet est sur leur piste et lui aussi les trouve de plus en plus sympathiques. Jusqu’où iront-ils ?

Un livre romantique et daté

Publié initialement dans la collection Sanguine en 1979, La nuit des chats bottés séduit par son ton anarchiste, voire nihiliste, mâtiné de romantisme. Car tout cela arrive à cause d’une femme malheureuse, nouvelle Fantine qui émeut nos militaires nihilistes, jusqu’à l’amour. C’est touchant, sans ironie aucune, même si on comprend pourquoi Manchette, le prêtre du behaviorisme, n’aimait pas Fajardie: trop de sentiments, pas assez comportementaliste pour l’ancien situationniste. Pour autant, ce livre pêche par son côté date. Ancien de la Gauche Prolétarienne, Fajardie livre un roman marqué par l’ambiance idéologique des années 70. Il est loin de se douter que le monde dont il parle va être englouti par les années 80, le néo-libéralisme et tout le toutim. Il est loin de savoir que la société qu’il critique alors va devenir pire, cent fois pire ensuite… Reste un roman intéressant, historique au sens plein du terme.

 

Sylvain Bonnet

Frédéric H. Fajardie, La nuit des chats bottés, couverture d’Aline Zalko, éditions de la table ronde, 208 pages, 7,10 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.