La guerre des islamismes, un sujet brûlant

 

Un chercheur face à la complexité du monde musulman

Agrégé d’Arabe et professeur à l’université Paris VIII, Mathieu Guidère a publié un grand nombre d’ouvrages concernant l’Islam et sa civilisation. Récemment, on lui doit dans la collection « débat » Le retour du Califat (Gallimard, 2016) qui fit un certain bruit. Au début de l’année, on peut dire qu’il a récidivé avec La guerre des islamismes où il décrit un monde musulman divisé, en pleine fitna.

Des conflits anciens

Avec minutie, Mathieu Guidère retrace les grandes divisions du monde musulman, entre chiites et sunnites, puis à l’intérieur même de ces deux branches de l’Islam. Les chiites comptent par exemple les ismaéliens et les alaouites et les sunnites se subdivisent en plusieurs branches (l’auteur fournit un très intéressant, quoique touffu, arbre généalogique). Il procède ensuite à l’analyse des conflits actuels au Moyen-Orient qui voit la résurgence du conflit entre chiites et sunnites (mais les braises rougeoyaient) mais aussi au sein de l’islamisme sunnite : ainsi entre Al Qaïda et Daech. Pour Guidère cela recoupe des frontières anciennes, entre le Maghreb et le Machrek par exemple, par-delà les Etats nés de la décolonisation. L’Occident joue selon lui un rôle néfaste en soutenant tel ou tel acteurs et surtout en favorisant la dimension confessionnelle, par exemple en se préoccupant beaucoup du sort des chrétiens d’Orient…

C’est passionnant, parfois ardu, contestable aussi. À lire en tout cas.

Sylvain Bonnet

Mathieu Guidère, La guerre des islamismes, Gallimard Folio « Actuel », janvier 2017, 272 pages, 7,70 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.