La saga des Saxe Cobourg, une famille ambitieuse

 

Un touche à tout

Patrick Weber est autant un auteur belge de romans historiques, de bandes dessinées qu’un historien « généraliste », grand public, spécialisé dans l’histoire de certaines dynasties. On lui doit un ouvrage sur les Grimaldi, (Timée, 2007) ou la princesse Diana (Timée, 2007). Il s’est bien sûr intéressé à l’histoire de la famille royale de Belgique : il a consacré à la malheureuse impératrice Charlotte (Point de vue, 2011) ou à la reine Elisabeth de Belgique (Payot, 2011). C’est donc tout naturel qu’il ait publié fin 2016 un ouvrage sur la famille des Saxe-Cobourg, qui a donné naissance à la dynastie royale de Belgique.

~

Une famille qui sait se placer

 

De cet ouvrage ressort l’image d’une lignée prestigieuse, allemande, de deuxième ordre, qui a cependant su avec talent se placer auprès des cours d’Europe. Si Leopold échoue à devenir prince consort d’Angleterre, il réussit à placer sa nièce Victoire qui sera la mère de Victoria. A Victoria, il fera épouser en bon oncle son neveu Albert. Quant à lui-même, il devient roi des Belges et épouse Louise, fille de Louis-Philippe. Sa candidature comme roi des Belges agrée tant à la Grande-Bretagne qu’à la France, mettant fin à une cause de guerre séculaire entre les pays. La seconde moitié du XIXe siècle les voit s’allier, avec plus ou moins de bonheur, aux Habsbourg et aux Hohenzollern, sous la houlette cette fois de Victoria. Ses liens familiaux n’empêcheront pas le déclenchement de la Grande Guerre mais reste cependant qu’aujourd’hui les descendants de Leopold règnent toujours en Belgique et en Angleterre. Pas mal pour un fils de hobereau allemand !

 

 

Sylvain Bonnet

 

Patrick Weber, La saga des Saxe Cobourg, Perrin, novembre 2016, 280 pages, 19,90 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.