Naissance de la figure, premiers pas des artistes

Archéologue, préhistorien et … Historien

 

Après de nombreuses fouilles dans l’Aisne, en Grèce et en Bulgarie, Jean-Pierre Demoule,a présidé à la naissance de l’INRAP (Institut national de recherches archéologiques et préventives) dont il a été président de 2001 à 2009. Il a beaucoup publié sur le passage au Néolithique et sur les sociétés de l’âge de Fer, ce qui l’a amené à déborder la préhistoire et à s’intéresser à la haute antiquité. Naissance de la figure a déjà été publié en 2007 chez Hazan et a été réédité l’hiver dernier par Gallimard.

 

Un grand panorama

 

Avec talent, Jean-Pierre Demoule nous offre une fresque, partant du Paléolithique jusqu’à Mycènes, décrivant comment l’Homo sapiens sapiens en est venu à chercher à représenter quelque chose, les animaux par exemple, sous la forme de statuettes ou de dessins rupestres. Derrière ces représentations, Demoule voit la naissance de conceptions, d’idéologies qui cachent des angoisses. Il remarque avec intelligence que c’est la femme qui est très vite représentée, les fameuses Vénus de la préhistoire. Et c’est en Orient que ces représentations finissent par devenir un art, qui va ensuite irriguer tout le pourtour méditerranéen. Voilà un ouvrage passionnant, parfois ardu, parfois iconoclaste (sur les grecs par exemple) qui remettra en question certaines idées reçues. A lire.

 

 

 

Sylvain Bonnet

 

Jean-Pierre Demoule, Naissance de la figure, Gallimard Folio, février 2017, 320 pages, 7,20 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.