La Bretagne, de belles pages d’histoire

Un aréopage prestigieux

On connaît Joël Cornette pour ses travaux sur l’Ancien régime, comme Le roi de guerre (Payot, 1993) ou La mort de Louis XIV (Gallimard, 2015). On lui doit aussi une histoire de la Bretagne et des bretons (Seuil, 2005) qui le conduit naturellement à diriger cet ouvrage collectif consacrée à une des plus belles régions de France. Il est accompagné de Didier Le Fur, Jean-Clément Martin, Mona Ozouf, Olivier Chaline ou Stéphanie Janssen, autrement dit la fine fleur de l’université française.

 

Un ouvrage varié

 

Tiré d’un numéro spécial de L’histoire, La Bretagne, cet ouvrage déploie les différentes facettes de l’histoire de ce pays et ses habitants. Amaury Chauou y raconte l’histoire mythique des rois bretons avant que Joël Cornette nous conte l’évangélisation de leur peuple. Spécialiste de la Renaissance, Didier Le Fur nous intéresse à la figure d’Anne de Bretagne, dont le mariage à Charles VIII puis Louis XII attacha le duché au royaume de France. Et Jean-Clément Martin nous parle de ces chouans qui firent trembler certains républicains sans pour autant représenter un danger.

 

Identité bretonne ?

 

Joël Cornette nous raconte aussi comment la figure du marquis de Pontcallec, exécuté sous la Régence, fut récupérée par la culture populaire en devenant le héros de chansons dont Gilles Servat s’empara. Et nous y voilà, au cœur du sujet, de l’identité de ce coin de France, une identité si particulière défendus par des militants autonomistes ou indépendantistes. On se contentera ici de souligner la persistance d’une identité, d’une culture et d’une langue, bien défendues par Mona Ozouf dans l’entretien qu’elle donne à la fin de ce livre, bretonne et républicaine : un beau slogan, non ?

 

 

Sylvain Bonnet

 

Joël Cornette (sous la direction de), La Bretagne, Tallandier, mai 2018, 384 pages, 20,90 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.