Sur la scène internationale avec Hitler, au coeur du IIIe Reich

Un témoin de premier ordre

 

Interprète recherché, Paul-Otto Schmidt travailla notamment avec Stresemann lors des entretiens avec Aristide Briand. Sa carrière continua avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir qui le demanda de plus en plus, appréciant ses talents de polyglotte et aussi sa discrétion. Après-guerre, Schmidt rédigea ses mémoires, précieuses à plus d’un titre, comme l’explique le grand historien Jean-Paul Bled (auteur de biographies remarquables : Frédéric II, François-Joseph, Marie-Thérèse d’Autrice) dans sa préface. Car Schmidt suit Hitler, et ses séides comme Ribbentrop, partout.

 

Un texte qui éclaire le IIIe Reich

 

Ainsi Schmidt est là lorsque Ribbentrop et Chamberlain (l’homme au parapluie) sont sur le point d’en arriver aux mains après qu’Hitler ait mis la main sur la Bohême en mars 1939. Il est là aussi pour voir Hitler s’entretenir avec Franco et Pétain (sans succès : Franco refuse que l’Espagne entre en guerre). Le texte de Schmidt est clair, plein de portraits savoureux qui font la joie du lecteur. On se permettra cependant un bémol : le texte est écrit après la guerre, que pensait Schmidt pendant ? Sans en faire un nazi convaincu (il n’adhéra qu’en 1943, pour éviter des ennuis), disons qu’il vécut, comme Sieyès aimait à le dire en parlant de son attitude durant la Terreur… Un bel ouvrage cependant qui passionnera les nombreux amateurs de la période de la seconde guerre mondiale.

 

 

Sylvain Bonnet

 

Paul-Otto Schmidt, Sur la scène internationale avec Hitler, préface et notes de Jean-Paul Bled, traduit de l’allemand par René Jouan, Perrin « Tempus », mars 2018, 528 pages, 10 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.