Franck Ferrand raconte, la passion de l’histoire

Un « écrivain d’histoire » ?

Homme de radio et de télévision (il intervient dans Vivement Dimanche, émission de l’insubmersible Michel Drucker), Franck Ferrand s’est fait connaître en présenta  nt au cœur de l’histoire sur Europe 1. Il s’est imposé par ses qualités de conteur, sa passion et aussi sa vaste culture. Perrin propose ces jours-ci avec Franck Ferrand raconte un recueil de chroniques publiées dans le magazine Historia où il raconte certains évènements : la bataille d’Hastings, la destinée de Marie Stuart ou le divorce de Napoléon et Joséphine.

 

Qualités et limites d’une démarche

On l’a dit : Franck Ferrand n’est pas un chercheur mais un vulgarisateur comme le furent Alain Decaux ou André Castelot (l’auteur de ces lignes reconnaît ici qu’ils ont contribué à lui donner aussi le goût de l’histoire). Contrairement à nombre de chercheurs et d’historiens, Franck Ferrand sait écrire et raconter, il donne à son public des récits parfois palpitants, souvent passionnant, fondés sur son érudition et sa culture. C’est beaucoup car il contribue à donner le goût de l’histoire à nombre de ses lecteurs, semant des graines qui germeront plus tard. On pourrait lui reprocher un penchant marqué pour l’histoire « royale » de la France au détriment de la période « républicaine » (loin d’être achevée) mais, pour autant, on ne peut évacuer une dizaine de siècles d’histoire. Plus sérieusement, on pourrait lui reprocher son goût de l’anecdote au détriment des grands mouvements de l’histoire : pensons ici à son récit de l’attitude de Victor Hugo face à la révolution de 1848 qui aurait gagné à être mis en perspective.

 

Pour autant, il fait œuvre utile et écrit pas mal (alors que nombre d’historiens ne savent pas écrire, sauf exceptions comme Emmanuel de Waresquiel) donc lisez Franck Ferrand.

 

 

Sylvain Bonnet

Franck Ferrand, Franck Ferrand raconte, Perrin, mars 2019, 300 pages, 19 €

 

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.