A la droite d’Hitler, les mémoires de son aide de camp

Un témoin de premier plan et partial

Nicolaus Von Below a été aide de camp d’Hitler de 1937 à 1945, l’accompagnant partout et devenant son intime. Ses mémoires parues en 1980 sont ici éditées pour la première fois en français par les éditions Perrin et bénéficient d’une préface de Jean Lopez. Ce dernier est l’auteur d’une biographie de Joukov (Perrin, 2013) et a publié un grand nombre d’ouvrages sur la guerre menée par l’Allemagne nazie à l’Est, ce qui fait de lui un excellent connaisseur du régime et de son organisation militaire. Dans sa préface, il souligne la valeur du témoignage de Von Below mais aussi ses manques : pour ce militaire, le système des camps et la Shoah n’existent pas, tout au plus mentionnent des exécutions massives de juifs à l’est. Quand il essaie de se renseigner, on lui dit de lâcher l’affaire…

 

Dans le cercle des intimes du Führer

Pour autant, on découvre au fil des pages Hitler et ses sbires sous un jour très personnel. On devine au fil des pages que Von Below s’était attaché sentimentalement à son chef, qu’il l’avait pris en sympathie. On voit en septembre 1939 que bien des hiérarques nazis freinaient des quatre fers à la guerre contre la Pologne qui allaient impliquer la France et la Grande-Bretagne. Quant à la Pologne, Hitler avait longtemps pensé l’amadouer en compter sur les sentiments anticommunistes et antirusses de sa population. On voit aussi un Hitler colérique, qui en veut aux militaires. Intéressant.

 

 

 

Sylvain Bonnet

Nicolaus Von Below, A la droite d’Hitler, préface de Jean Lopez, Perrin, mars 2019, 576 pages, 25 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.