Les figures de proue de la gauche depuis 1789, place des grands hommes (et des grandes femmes)

Le grand historien de la République

 

On connaît tous Michel Winock, professeur d’histoire à science po et auteur de grandes synthèses parmi lesquelles La fièvre hexagonale (Calmann-Lévy, 1986) ou Le siècle des intellectuels (Seuil, 1996), sans compter des biographies remarquées de Clemenceau (Perrin, 2007), Madame de Staël (Fayard, 2010) ou François Mitterrand (Gallimard, 2015). Il dirige ici un ouvrage collectif consacré aux grandes figures de la gauche, écrivains ou hommes et femmes politiques, avec l’aide d’un aéropage d’historiens très distingués.

 

Une galerie de portraits des grands anciens

 

À un moment où la gauche institutionnelle a connu en 2017 une déroute complète suite à un quinquennat hollandais calamiteux, cet ouvrage a le mérite de rappeler l’apport des figures de la gauche à l’histoire de France. Ainsi de Léon Blum avec les congés payés ou, plus méconnu, de Léon Bourgeois avec la lutte un ordre international basé sur le droit et l’arbitrage. Plus controversé, on saluera le portrait de Blanqui, l’insurgé permanent (« l’enfermé ») par Jean-Noël Tardy et on espère un jour une biographie sortira sur ce personnage qui marqua l’extrême-gauche. On trouve bien sûr des philosophes comme Condorcet, de grands écrivains comme Victor Hugo ou George Sand (mais où est Aragon ?) et des incontournables comme Jaurès, Mitterrand et Pierre Mendès-France.

 

Quelques choix contestables

 

Il faut bien ici critiquer en remarquant quelques absents. Aragon donc, dont le talent poétique dépasse celui de Sartre (même s’ils furent de grands aveugles politiques). On peut comprendre la présence de Jules Guesde : si son action politique nationale fut à peu près nulle, son influence idéologique fut, pour le pire, déterminante pour la SFIO et le PS. Rocard, heureusement, est présent mais quid d’Alain Savary ou Jean-Pierre Chevènement ? Et fallait-il vraiment consacrer vingt pages à la figure d’Arlette Laguiller ? Je laisse le lecteur juge mais reste en tout cas un ouvrage digne d’intérêt.

 

 

 

Sylvain Bonnet

 

Michel Winock (sous la direction de), Les figures de proue de la gauche depuis 1789, Perrin, mai 2019, 440 pages, 24,90 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.