Europa notre histoire, mode européenne

 

Un aéropage d’intellectuels et d’historiens

Voici l’édition poche d’un ouvrage collectif paru en 2017 aux Arènes, sensiblement réduite si on croit la préface. N’ont été retenus que les contributions ou articles les plus significatifs de l’histoire de notre continent, l’Europe. On retrouve Thomas Serrurier et surtout Etienne François, professeur émérite d’histoire contemporaine à Paris I, aux commandes de l’ouvrage et il s’est entouré de gens de qualité : citons Johann Chapoutot (spécialiste du nazisme), François Hartog ou encore Jay Winter (spécialiste de la Grande Guerre), Remi Brague, Alessandro Barbero ou Franco Cardini. Il s’agit ici de raconter l’histoire de l’Europe, et non pas des nations européennes, afin de dégager les lignes de force d’un « nous » européen, voire d’une identité européenne. Pour quel résultat ?

 

L’Europe dans tous ses états

On voit donc une histoire de l’Europe se dégager au fur et à mesure des contributions. L’histoire d’une Europe chrétienne modelé par le passé antique (la Grèce et Rome), puis par la Réforme et la Révolution française (puis russe). On sent parfois la volonté de raconter une histoire pluriculturelle (le chapitre sur la ville de Vilnius, la Vilna de Romain Gary, court mais passionnant) afin de justifier une attitude conciliante par rapport à l’Islam : les auteurs y voient une autre religion constitutive de l’ « Europa », avec le judaïsme. On a pas de mal ici à estimer que le judaïsme est constitutif de l’Europe mais la question de l’Islam est plus compliquée. Les auteurs sous-estiment combien l’Europe s’est construite en opposition vis-à-vis de l’Islam (ce qui n’exclut en rien la curiosité ou la fascination, comme le montre Olivier Hanne dans L’Alcoran). On sent ici une volonté de relire le passé en fonction d’un présent marqué par l’immigration et surtout les attentats commis depuis le début de ce siècle. Ceci posé, il s’agit d’un ouvrage érudit souvent passionnant, quoique partial par son « européisme ». À découvrir.

 

 

Sylvain Bonnet

Etienne François & Thomas Serrier (sous la direction de), Europa notre histoire, Flammarion, mai 2019, 672 pages, 14 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.