Les favoris de la Reine, des hommes d’influence?

 

Juriste et historien

Auteur d’une biographie de Calonne (Clément Juglar, 2015), Emmanuel de Valicourt est juriste et chargé de cours à l’institut catholique de Paris. Mais voilà, comme beaucoup, il a la passion de l’histoire, celle des derniers jours de l’ancien régime. En mai dernier, il a fait paraître un ouvrage sur l’entourage de Marie-Antoinette, Les favoris de la reine, qui se propose de revenir sur ces figures singulières.

 

Les hommes de Marie-Antoinette

On se permet effectivement de rectifier le titre car il s’agit ici exclusivement des hommes (même si la figure de Yolande de Polignac est évoquée). On découvre donc des personnages oubliés, des seconds rôles de l’histoire qui ont joué le rôle de chevaliers servants de la dernière reine de France. Emmanuel de Valicourt se livre à une analyse psychologique de la reine : privée de père très tôt, n’aimant pas son grand balourd de mari, la présence de ces grands nobles près d’elle la rassure. Tous ne jouent pas le même rôle cependant. Le baron de Besenval et le comte Esterhazy font plus office de grand frères, voire de pères de substitution alors que Lauzun et Fersen sont de vrais chevaliers servants, voire des amoureux. Marie-Antoinette ne cherche pas à tromper son mari mais aime plaire. Et elle aime ces beaux messieurs en uniforme, quitte à leur rappeler qu’elle est leur reine : Lauzun en fera l’expérience en avouant ses sentiments ! il finira général de la Révolution.

Quel rôle politique ?

Ce livre fort plaisant à lire aborde aussi un autre aspect : les conséquences politiques. Les favoris ont toujours existé dans l’histoire mais il est toujours difficile d’évaluer leur rôle exact. La reine chercha pour ses favoris des faveurs, de l’avancement. Sous l’influence du comte de Vaudreuil, amant de Yolande de Polignac, elle chercha à peser sur la nomination de certains ministres où à faire renvoyer Calonne. Combiné aux rumeurs d’impuissance du Roi, cela contribua à discréditer une monarchie absolue affaiblie.

À lire.

 

Emannuel de Valicourt, Les favoris de la reine, mai 2019, Tallandier, 384 pages, 21,90 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.