Le top 10 cinématographique 2019 selon la rédaction

 

L’année cinématographique 2019 a suscité bien des débats. Critiques, réalisateurs et producteurs s’offusquent plus que jamais du succès fulgurant des films de super-héros, ou des adaptations de comic-book, sans compter de l’hégémonie des studios Disney. La domination écrasante d’Avengers Endgame au box office et le couronnement de Joker au dernier festival de Venise n’ont fait que renforcer les jalousies, les doutes et les interrogations sur le futur du septième art. S’il est évident que bon nombre de films s’évertuent à imiter la formule gagnante (il suffit de regarder l’orientation prise par le spin-off de Fast and Furious ou de Terminator : Dark Fate), il convient également de s’inquiéter sur le formatage de plus en plus notoire du cinéma d’auteur. Mais malgré ces remises en question, l’année fut plutôt un bon cru (d’ailleurs deux films de 2019 se sont insérés dans notre sélection de la décennie).

1)  Parasite

La consécration tant espérée et attendue pour Bong Joon Ho a enfin eu lieu. Palme d’or cannoise 2019, Parasite détonne par son cynisme mais également sa volonté irradiante de vivre.

Film sud-coréen de Bong-Joon Ho avec Song Kang-Ho, Choi Woo-Sik

2)  Douleur et gloire

Lettre autobiographique que n’aurait pas renié Manckiewicz, Douleur et gloire fait partie des œuvres d’Almodovar marquantes car criantes de vérité et surtout de sobriété.

Film espagnol de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Penelope Cruz.

 

3)  Ad Astra

Malgré ses faiblesses, la nouvelle odyssée de James Gray séduit dans les moments inattendus, servi par l’interprétation d’un Brad Pitt au sommet.

Film américain de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones.

4) Portrait de la jeune fille en feu

Le retour de Céline Sciamma est auréolé de succès. Toujours habile dans son exposition pudique des corps, la cinéaste accouche d’une romance poétique et subtile.

Film français de Céline Sciamma avec Adèle Haenel, Noémie Merlant

5) The Irishman

Si on pouvait espérer mieux de cette fresque signée Martin Scorsese, The Irishman permet peut être de réunir une dernière fois le trio De Niro, Pacino, Pesci, touchants à défaut d’être percutants.

Film américain de Martin Scorsese avec Robert de Niro, Al Pacino.

6)  J’accuse

Sans doute l’un des films les plus intelligents sur la discrimination, indispensable, douée d’une nuance qui n’est pas sans rappeler le travail de Kathryn Bigelow sur Détroit.

Film français de Roman Polanski avec Jean Dujardin, Louis Garrel.

7) Le chant du loup

Mon grand regret fut de ne pas écrire sur ce premier film d’un ancien diplomate. Expérience sonore au service d’une fiction politique haletante, Le chant du loup est le digne héritier d’A la poursuite d’Octobre rouge.

Film français d’Antoni Baudry avec François Civil, Omar Sy.

8)  Brooklyn affairs

Il aura fallu près de dix ans à Edward Norton pour accoucher de ce brillant film noir, certes dénué de véritable originalité mais doté d’une féroce personnalité.

Film américain d’Edward Norton avec Edward Norton, Alec Baldwin

9) Les éternels

Le temps passe et Jia Zhangke séduit toujours, émeut beaucoup et impressionne toujours autant à l’image de ces Éternels, récit mélancolique qui regorge de fulgurances visuelles.

Film chinois de Jia Zhangke avec Zao Tao, Liao Fen

10) Glass

La conclusion de la trilogie imaginée par Night Shyamalan engendre une réflexion et une introspection intelligente d’un média et d’un genre. Un pas vers la maturité ?

Film américain de Night Shyamalan avec Bruce Willis, Samuel L Jackson

Articles relatifs :

About François Verstraete

François VERSTRAETE, spécialiste des cultures obliques (manga, comics, SF, JdR, JCC, MMorpg) et du cinéma de genre