Histoire de Rome et des romains, une ville très vivante

 

Une historienne de l’Italie contemporaine

Ancienne élève de l’école normale supérieure et maître de conférences à l’IEP de Paris, Catherine Brice est une spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Italie, à laquelle elle a consacré de nombreux ouvrages : citons son histoire de l’Italie (Hatier, 1992), La monarchie et la construction de l’identité nationale italienne (EHESS, 2010). Les éditions Perrin ont réédité son histoire de Rome et des romains, parue initialement en 2007, à l’automne dernier.

 

Trois Rome

 

Avec cet ouvrage de Catherine Brice, on prend conscience qu’il existe trois Rome : celle de l’antiquité qui survit avec des ouvrages monumentaux et dont l’ombre hante de nombreux hommes nourris de références classiques (dont Napoléon) ; la Rome des papes, capitale du catholicisme et ville éternelle, bientôt en opposition avec une troisième, la (future) capitale de l’Italie unifiée. Et quid des romains là-dedans ?

 

 

Et les romains ?

 

Au fil des XIXe et XXe siècles, on découvre dans ce livre une population romaine qui est frappé par les soubresauts politiques (révolutions, occupation française puis allemande) et qui voit aussi l’espace dans lequel elle vit se transformer profondément. Les papes eux-mêmes décident de transformer l’espace urbain, créent des voies ferrées, la gare de Termini. La monarchie et également Mussolini marqueront aussi profondément la ville en construisant des quais près du Tibre ou de grands ensembles urbains. Et puis la ville abrite toujours le Vatican. On découvre donc avec ce livre l’histoire d’une ville bien singulière.

 

 

Sylvain Bonnet

 

Catherine Brice, Histoire de Rome et des romains, Perrin, octobre 2019, 496 pages, 24 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.