Au-delà des plages, des bombardements inutiles?

 

Historien et stratège

Historien américain, professeur émérite au US Army Command and General Staff college, Stephen A.Bourque est très peu connu en France. Les éditions Passés composés ont publié Au-delà des plages au printemps 2019. L’ambition ici est simple : expliquer la stratégie militaire alliée de bombardement aérien qui a conduit à la mort de 60 000 civils français, théoriquement des ressortissants d’un pays ami.

 

Illusions et pertes collatérales

On découvre avec Au-delà des plages la chaîne de decisions qui a amené à ces bombardements des villes en Normandie et ailleurs en France. Sont ciblées les usines, les sites de lancement des V2, les villes côtières à la veille du débarquement, les gares et le réseau ferroviaire. On y apprend la responsabilité fondamentale d’Eisenhower, généralissime allié, qui a décidé de prendre le risque de grosses pertes civiles, malgré Churchill (qui avait moins de scrupules en 1942), pour favoriser l’avancée des troupes alliées. Or ce fut-il efficace ? Si les renforts allemands se sont fait attendre en Normandie, on le doit autant à la décision d’Hitler de masser des troupes dans le Pas-de-Calais dans l’attente d’un hypothétique débarquement allié (l’intoxication de Fortitude avait fonctionné) qu’aux difficultés d’acheminement par voie terrestre. Notons aussi que la précision des bombardements laissait à désirer…

 

Un oubli réparé

On peut comprendre que dans la mémoire collective, normande en particulier, la libération de la France ait laissé quelques traces amères. Au-delà des plages permet de raconter un évènement, le débarquement de Normandie, sous un autre angle. C’est tant mieux et on remercie Stephen A. Brouque pour son travail.

 

 

Sylvain Bonnet

Stephen A. Bourque, Au-delà des plages, traduit de l’anglais par Simon Duran, Passés composés, mars 2019, 420 pages, 25 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.