Ils détestaient de Gaulle, un grand homme n’est pas fait pour être aimé

 

Un historien du XXe siècle

On connaît François Broche pour des livres comme L’épopée de la France livre (Pygmalion, 2000), Histoire de la collaboration (Tallandier, 2017) ou La cathédrale des sables (Belin, 2019) où il revenait sur la célèbre bataille où est mort son père. Il s’est déjà intéressé à l’antigaullisme avec une Histoire des antigaullismes (Bartillat, 2007), ouvrage ressemblant beaucoup à une compilation des lieux communs des opposants à de Gaulle (il n’en manquait pas). Il revient sur ce sujet avec Ils détestaient de Gaulle, paru chez Tallandier, en parallèle avec un documentaire qui sera diffusé sur la chaîne Histoire le 14 novembre.

Un ouvrage riche et vivant

Disons tout de suite que cet ouvrage est bien meilleur que celui publié il y a treize ans. Broche nous donne un panorama des rejets suscités par l’homme du 18 juin. Il y a ceux qui, engagés à Vichy, ne pouvaient que le haïr mais il y a également d’autres, anciens compagnons, qui ont dû le quitter : ainsi Soustelle au moment de la guerre d’Algérie. Citons aussi ceux qui ont cru se servir de lui, comme l’extrême-droite au moment du RPF ou des activistes Algérie française comme Jean-Jacques Susini : ils en ont été pour leurs frais. De Gaulle ne visait de toute façon pas la popularité. Il voulait gouverner et gouverner c’est parfois prendre et assumer des décisions impopulaires.

Et les successeurs ?

Broche aborde aussi le sujet de ceux qui ont succédé à de Gaulle : comment ont-ils su gérer l’héritage et la figure du grand homme ? Il se montre indulgent vis-à-vis de Pompidou bien sûr et dur pour Giscard et Chirac et compréhensif envers… Mitterrand. Certes l’alternance de 1981 enracine la Ve république (définitivement ?) Mais Maastricht est clairement une remise en cause de l’héritage gaullien. De Gaulle est en tout cas devenu une référence utile, surtout pour Emmanuel Macron qui instrumentalise cette année l’anniversaire de sa mort pour en tirer un surcroit de légitimité…

Très bon ouvrage qu’on ne peut que recommander.

 

Sylvain Bonnet

François Broche, Ils détestaient de Gaulle, Tallandier, octobre 2020, pages, 21,50 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.