L’année du singe, la ballade de Patti

Chanteuse, poète et écrivaine

Nous sommes nombreux ici à connaître Patti Smith pour ses albums des années 70, comme Horses ou Easter. Sur ce dernier, on trouvait Because the night, où sur une musique de Bruce Springsteen, elle chantait avec incandescence que la nuit appartient aux amants. Elle a ensuite arrêté sa carrière et élevé ses enfants, avant de faire son comeback dans les années 90. Je me permets ici une anecdote : je me rappelle d’elle en première partie du groupe REM en 1998 à Bercy. Elle livra un show rock où elle donna tout là où REM se contenta du minimum syndical. Tout était dit, on se rappelle Patti Smith et on a oublié ces guignols de REM (mais bravo au chanteur pour l’avoir incité à renouer avec la scène)… Elle s’est lancée depuis quelques années dans l’écriture, avec notamment Just Kids (Denoël, 2010) où elle racontait sa jeunesse et sa relation amoureuse avec le photographe Robert Mapplethorpe. Elle continue de publier et Gallimard vient de sortir, avant le second confinement, L’année du singe.

 

Un voyage au bout d’elle-même

Rappelons que l’année du singe appartient au calendrier chinois et donc ici à l’année 2016. Patti Smith  livre ici son récit de cette année particulière où on la voit traverser l’Amérique, hanter les hôtels, discuter avec des enseignes d’hôtels : c’est poétique et surréaliste à la fois, je sens qu’il y en a qui vont grincer des dents. Et puis il y a les morts qui lui manquent et les amis qui tombent malades, comme l’acteur et dramaturge Sam Shepard. Elle accompagne ce dernier du mieux qu’elle peut, donnant de lui des images très émouvantes. C’est aussi un récit de l’élection ubuesque qui mena Trump à la maison blanche. Pour le coup, on attend de ce point de vue la suite puisque Trump est désormais battu.

Intéressant et parfois fascinant.

 

Sylvain Bonnet

Patti Smith, L’année du singe, traduit de l’anglais par Nicolas Richard, Gallimard, octobre 2020, 192 pages, 18 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.