Mondes en guerre I : de la préhistoire au Moyen-Age. La guerre, une habitude très ancienne

Histoire militaire

 

On doit déjà à Hervé Drévillon une excellente histoire militaire de la France parue chez Perrin. Chez Passés composés, il est passé à une entreprise beaucoup plus vaste, Mondes en guerr, prévue en quatre volumes. Pour le premier, il a fait appel à l’italien Giusto Traina, auteur de Carrhes, 9 juin 53 av.J.C : Anatomie d’une défaite et de 428, une année ordinaire à la fin de l’empire romain, parus tous deux aux Belles Lettres. Tout part ici d’une interrogation non formulée mais présente : la guerre est-elle un état exceptionnel ou permanent de l’histoire humaine ? Sans en oublier bien d’autres ?

 

Armée de masse ou armée d’élite ?

 

Au fond, on voit aussi combien la guerre durant ces millénaires hésite entre plusieurs modèles. Doit-on avoir des armées de masse constituée de citoyens ou de conscrits, la phalange hoplitique et la légion romaine en constituent des exemples achevés, ou des armées de spécialistes, comme les chevaliers médiévaux ou les Tagmata de l’histoire byzantine ? Dans tous les cas, il faut une logistique impressionnante, comme l’a démontré dans ses travaux Yann Le Bohec. Traina s’entoure ici de spécialistes comme par exemple Xavier Hélary pour le Moyen-Âge occidental, ou Jean-Claude Cheynet pour son pendant byzantin. Les mondes chinois ou arabes ne sont pas non plus oubliés. Voici un volume impressionnant qui fera date.

 

 

 

Sylvain Bonnet

 

Hervé Drévillon (sous la direction de), Mondes en guerre I : de la préhistoire au Moyen Age, Passés composés, septembre 2019, 636 pages, 39 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.