Allemagne et France au coeur du Moyen-âge, une autre façon de lire le passé

Un ouvrage qui se veut novateur

À l’origine de cet ouvrage, on trouve la volonté de la fondation Arenberg de promouvoir un ouvrage renouvelant les points de vue sur les histoires nationales françaises et allemandes. Pour ce faire, Dominique Barthélémy, éminent médiéviste à qui on doit une étude très pertinente sur la Bouvines (Perrin, 2018), et l’historien allemand Rolf Grosse coordonnent donc ce livre, Allemagne et France au cœur du Moyen-Âge. L’objectif est de sortir d’une simple histoire factuelle et centrée sur les conflits, héritée de l’antagonisme allemand des XIXe et XXe siècles.

Une relation riche et contrastée

Les territoires de la France et de l’Allemagne, au début, font partie de l’empire carolingien. Et tout débute avec les querelles entre les fils de Louis le pieux, Charles, Lothaire et Louis le germanique, pour se partager l’empire. On découvre ici que Louis le germanique avait vécu la plus grande partie de sa vie en territoire français, contrairement à Charles, ce qui est amusant quand on connaît la suite de l’histoire, c’est-à-dire le serment de Strasbourg puis les dispositions prises en 843 à Verdun. On découvre aussi un personnage, la reine Gerberge, épouse allemande d’un roi carolingien, Louis IV d’outremer, favoriser le principe de primogéniture en France. Chaque chapitre propose donc un angle novateur qui permet de voir l’histoire franco-allemande d’un autre œil.

Et c’est totalement réussi.

 

Sylvain Bonnet

Dominique Barthélémy & Rolf Grosse (sous la direction de), Allemagne et France au cœur du Moyen-Âge, Préface de Michel Zink, novembre 2020, 240 pages, 29 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.