Histoire navale de la seconde guerre mondiale, la victoire sur les mers

Un historien américain spécialiste de la seconde guerre mondiale

Ancien professeur au Naval War College de Newport et professeur émérite à l’Académie navale des États-Unis, l’Américain Craig L. Symonds est un spécialiste de l’histoire maritime et est l’auteur de nombreux ouvrages non traduits dans nos belles contrées francophones : citons The Battle of Midway (2011), Neptune : The Allied Invasion of Europe and The D-Day Landings (2014) et The US Navy. A Concise History (2015). Les éditions Perrin ont traduit cette histoire navale de la seconde guerre mondiale, parue en octobre 2020.

Une guerre sur deux océans

On a ici un récit clair et précis qui embrasse l’ensemble des opérations navales dans l’Atlantique et le Pacifique. Le lecteur passe de l’un à l’autre des deux théâtres d’opérations dans aucun problème grâce à la limpidité de la narration. Le lecteur novice découvre ainsi que le principe « Germany First », décidée par Churchill et Roosevelt, fut beaucoup moins suivi qu’on ne le croit. Les États-Unis ont parfois privilégié le Pacifique dans les faits, on le voit par le déploiement constant de moyens matériels et humains, particulièrement pour les porte-avions. Notons aussi que la guerre sous-marine est, dans l’Atlantique, un échec pour les allemands (malgré des succès indéniables jusqu’en 1943) mais une réussite dans le Pacifique pour les américains contre le Japon. Au final, ce livre permet aussi de comprendre que les États-Unis l’ont emporté sur les deux fronts (merci à l’armée rouge quand même) grâce à leur potentiel économique. À méditer au moment où se met en place la guerre froide contre la Chine.

Excellente synthèse.

Sylvain Bonnet

Craig L. Symonds, Histoire navale de la seconde guerre mondiale, traduit de l’anglais par Johan-Frederik Hel-Guedj, Perrin, octobre 2020, 1008 pages, 29 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.