Severiano de Heredia, le premier maire noir de Paris?

Un duo expérimenté

est une dessinatrice expérimentée à qui on doit des récits historiques (Le tombeau d’Alexandre, Les ombre du Styx) ou des récits d’aventures. Elle s’associe ici au scénariste Antoine Ozanam (Eclipse chez Vent d’Ouest, Klaw chez le lombard) pour nous donner un album consacré à un personnage méconnu, Severiano de Heredia. Et la question est simplement : qui est-ce ?

De Cuba à la République

Né à Cuba de parents de couleur mais libres, Severiano est envoyé faire ses études en rance par son parrain, vraisemblablement son père naturel. Là, il mène une vie de dandy, aimant les femmes et les plaisirs. Puis il se marie, demande la nationalité française et se lance dans la politique. Il sera président du conseil municipal de Paris (rappelons qu’il n’y a pas de maire à Paris jusqu’en 1977), député et même ministre des travaux publics. L’album décrit un homme préoccupé par les questions sociales et frappé par des drames intimes comme la mort précoce de son fils.

Un itinéraire à signaler

Sa vie est effectivement assez exceptionnelle pour être rappelé par une bande dessinée. Voici l’histoire d’un noir devenu ministre de la République, chose rare et difficile à imaginer ailleurs qu’en France : imaginez en 1885 un noir secrétaire d’état aux États-Unis ! L’homme est en tout cas complexe : voici un métis, un républicain défenseur des ouvriers et des droits des femmes, propriétaire d’esclaves à Cuba à ses débuts et aussi soutien de l’expansion coloniale. Un vrai personnage historique, dans toute sa complexité.

Le scénario est solide et le graphisme d’Ozanam plutôt agréable. À lire donc.

 

Sylvain Bonnet

Isabelle Dethan & Antoine Ozanam, Severiano de Heredia élu de la République, Passés composés, septembre 2021, 56 pages, 14,90 €

 

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.