Stéphanie Hochet Archive

  • Quelque chose s’est déréglé dans la mécanique. Celle du temps, mais celle de la littérature aussi. Stéphanie Hochet a publié son dernier roman chez Payot-Rivages, sous le titre « Un roman...

    Un roman anglais, de Stéphanie Hochet

    Quelque chose s’est déréglé dans la mécanique. Celle du temps, mais celle de la littérature aussi. Stéphanie Hochet a publié son dernier roman chez Payot-Rivages, sous le titre « Un roman...

    Continue Reading...

  • A l’occasion de la sortie de son livre « Eloge du Chat« , Stéphanie Hochet a bien voulu en dire un peu plus sur ce qui a motivé l’écriture de l’ouvrage, et...

    Entretien avec Stéphanie Hochet, pour l’Eloge du Chat

    A l’occasion de la sortie de son livre « Eloge du Chat« , Stéphanie Hochet a bien voulu en dire un peu plus sur ce qui a motivé l’écriture de l’ouvrage, et...

    Continue Reading...

  • On pourrait croire qu’il est facile d’écrire un ouvrage sur les chats. Comment ne pas aimer cet être gracile (à défaut d’être toujours gracieux) et mystérieux, ce mini félin apprivoisable,...

    Eloge du chat, Stéphanie Hochet

    On pourrait croire qu’il est facile d’écrire un ouvrage sur les chats. Comment ne pas aimer cet être gracile (à défaut d’être toujours gracieux) et mystérieux, ce mini félin apprivoisable,...

    Continue Reading...

  • Profaner la peau, s’inscrire dans le temps Stéphanie Hochet fait partie de ces auteurs dont les livres regorgent d’éléments appelant l’analyse. Sang d’encre, on le devine au titre, ne fait...

    Sang d’encre, de Stéphanie Hochet

    Profaner la peau, s’inscrire dans le temps Stéphanie Hochet fait partie de ces auteurs dont les livres regorgent d’éléments appelant l’analyse. Sang d’encre, on le devine au titre, ne fait...

    Continue Reading...

  • « J’ai rêvé d’un œuf dont le jaune serait d’or. »  Barbe bleue, le nouvel opus d’Amélie Nothomb, entrecroise plusieurs thématiques : le secret, la confiance, le mystère, la religion....

    Barbe bleue d’Amélie Nothomb, l’interview par Stéphanie Hochet

    « J’ai rêvé d’un œuf dont le jaune serait d’or. »  Barbe bleue, le nouvel opus d’Amélie Nothomb, entrecroise plusieurs thématiques : le secret, la confiance, le mystère, la religion....

    Continue Reading...

  • « Existe-t-il expérience plus forte que de vouloir peindre une odeur ? ». C’est l’interrogation d’un de vos personnages. Ne peut-on pas considérer qu’en tant qu’écrivain vous cherchez à peindre avec des mots ?...

    Entretien avec Stéphanie Hochet, pour Les éphémérides

    « Existe-t-il expérience plus forte que de vouloir peindre une odeur ? ». C’est l’interrogation d’un de vos personnages. Ne peut-on pas considérer qu’en tant qu’écrivain vous cherchez à peindre avec des mots ?...

    Continue Reading...

  • Nous sommes à trois mois du 21 mars. En cela il n’y aurait rien d’exceptionnel si ce n’était l’annonce faite par le gouvernement anglais, prévoyant pour ce jour quelque chose...

    L’Apocalypse sera chienne, sur Les éphémérides de Stéphanie Hochet

    Nous sommes à trois mois du 21 mars. En cela il n’y aurait rien d’exceptionnel si ce n’était l’annonce faite par le gouvernement anglais, prévoyant pour ce jour quelque chose...

    Continue Reading...

  •   Jessica Tignard est une adolescente prodige. Fille chérie de ses parents, élève modèle, jeune beauté à succès, reine des castings : tout lui réussit tant est si bien qu’elle...

    Les infernales, de Stéphanie Hochet

      Jessica Tignard est une adolescente prodige. Fille chérie de ses parents, élève modèle, jeune beauté à succès, reine des castings : tout lui réussit tant est si bien qu’elle...

    Continue Reading...

  • A l'occasion de la sortie de La Distribution des lumières, Stéphanie Hochet a accepté de livrer un entretien passionnant au cours duquel elle revient sur les thèmes clés de son dernier roman : exil, langage, perversité, amour, sensualité. Son dernier roman donne la parole à trois personnages complexes liés par la perversité, opposés dans la douleur.  Rencontre.

    « On écrit pour devenir quelque chose », Entretien avec Stéphanie Hochet

    A l'occasion de la sortie de La Distribution des lumières, Stéphanie Hochet a accepté de livrer un entretien passionnant au cours duquel elle revient sur les thèmes clés de son dernier roman : exil, langage, perversité, amour, sensualité. Son dernier roman donne la parole à trois personnages complexes liés par la perversité, opposés dans la douleur. Rencontre.

    Continue Reading...

  • Pasquale Villano a quitté son pays natal, l’Italie, dont il ne supportait plus la politique ni l’esprit. Il trouve refuge auprès d’Anna Lussing, jeune professeur de musique au lycée de Mortissieux, petite ville située au ban de Lyon.  Pasquale ne se doute pas un instant que d’autres êtres s’intéressent à sa bien aimée : Aurèle, une adolescente qui se cherche loin des béatitudes de l’enfance, déjà ; et son demi-frère attardé, Jérôme. Aurèle nourrit en effet une passion obsessionnelle pour Anna Lussing dont on ne connaît pas exactement la réelle nature. Elle partage peu à peu cette passion dévorante avec Jérôme, qui, s’il est attardé, n’en éprouve pas moins des sentiments de plus en plus puissants. De ces quatre personnages, seule Anna, adulée entre tous, n’aura absolument pas voix au chapitre. Pour autant… sera-t-elle la seule victime du triangle ?

    Triumvirat des cieux mortels, à propos de La distribution des lumières de Stéphanie Hochet

    Pasquale Villano a quitté son pays natal, l’Italie, dont il ne supportait plus la politique ni l’esprit. Il trouve refuge auprès d’Anna Lussing, jeune professeur de musique au lycée de Mortissieux, petite ville située au ban de Lyon. Pasquale ne se doute pas un instant que d’autres êtres s’intéressent à sa bien aimée : Aurèle, une adolescente qui se cherche loin des béatitudes de l’enfance, déjà ; et son demi-frère attardé, Jérôme. Aurèle nourrit en effet une passion obsessionnelle pour Anna Lussing dont on ne connaît pas exactement la réelle nature. Elle partage peu à peu cette passion dévorante avec Jérôme, qui, s’il est attardé, n’en éprouve pas moins des sentiments de plus en plus puissants. De ces quatre personnages, seule Anna, adulée entre tous, n’aura absolument pas voix au chapitre. Pour autant… sera-t-elle la seule victime du triangle ?

    Continue Reading...

  • Cette première lecture de Stéphanie Hochet est une belle découverte. Le personnage de Karl se situe loin des clichés d'adolescence banale. Le fait qu'il fut atteint d'un cancer laissait craindre un certain pathétique romanesque mais il n'en est rien. Le plus cruel, dans le roman, n'est pas le mal, mais le personnage lui-même. « Combattre le mal par le mal ».

    Je ne connais pas ma force, Stéphanie Hochet

    Cette première lecture de Stéphanie Hochet est une belle découverte. Le personnage de Karl se situe loin des clichés d'adolescence banale. Le fait qu'il fut atteint d'un cancer laissait craindre un certain pathétique romanesque mais il n'en est rien. Le plus cruel, dans le roman, n'est pas le mal, mais le personnage lui-même. « Combattre le mal par le mal ».

    Continue Reading...

  • Marie est un jeune garçon qui vit seul avec sa mère. Celle-ci cherche l’amour à tout prix, la sécurité, le double dans lequel elle pourra se réfugier avec ses décisions,...

    La dévoration du vide, à propos de Combat de l’amour et de la faim, de Stéphanie Hochet

    Marie est un jeune garçon qui vit seul avec sa mère. Celle-ci cherche l’amour à tout prix, la sécurité, le double dans lequel elle pourra se réfugier avec ses décisions,...

    Continue Reading...

  • A propos de L’apocalypse selon Embrun de Stéphanie Hochet (Prix Lilas 2009 pour Combat de l’amour et de la faim, chez Fayard) « Maman, maman ? Dis-moi qui t’inspire le...

    L’apocalypse maternelle

    A propos de L’apocalypse selon Embrun de Stéphanie Hochet (Prix Lilas 2009 pour Combat de l’amour et de la faim, chez Fayard) « Maman, maman ? Dis-moi qui t’inspire le...

    Continue Reading...


Get Widget