Le bruit et la fureur de Tatiana de Rosnay, à propos de son ouvrage "Le voisin"

Colombe Barou, grande caméléone élancée, heureuse mère de famille, partage son temps entre une maison d’édition où elle tient le rôle de nègre, et son foyer où elle élève deux beaux garçons en attendant un mari dévoué tout entier à son travail. Celui-ci étant régulièrement en voyage d’affaires, c’est Colombe qui se charge tout naturellement de trouver un appartement plus grand.

Lorsqu’elle déniche un T4 ensoleillé dans un quartier sympa, et qu’elle décroche les faveurs du propriétaire en arborant un minois de femme raisonnable et parfaite, elle se dit qu’elle nage en plein bonheur.

Malheureusement, c’est sans compter sur un voisin très particulier : tout l’immeuble semble le connaître et l’apprécier comme un homme.. discret, serviable, brillant, intelligent.. parfait. Colombe, elle, ne connait du personnage que ses goûts musicaux, qu’il prodigue au coeur de la nuit, bien sûr.

Entre Colombe Barou et Léonard Faucleroy naît bientôt une histoire de haine dictée par la mélodie amère et lancinante d’une pièce jouée à quatre mains alors qu’elle n’aurait été écrite que pour un seul pianiste.

Tatiana de Rosnay livre ici un thriller palpitant, où s’opposent le bruit et la fureur. Les personnages oscillent entre un cache-cache angoissant et une rencontre fulgurante. Impossible de lâcher Colombe et Léonard avant que ne s’achève leur ballet diabolique. Une fois de plus, tel est pris le lecteur qui croyait jouir d’une lecture paisible et reposante. Parions que Léonard Faucleroy fera de vous un redoutable client pour les agences immobilières : vous exigerez de connaître d’abord tous vos voisins avant de signer votre prochain bail…

Le voisin, Tatiana de Rosnay, Editions Heloïse d’Ormesson, Avril 2010, 236 pages, 18 Euros.

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.