Twin Peaks – Série de David Lynch et Mark Frost (I)

J’ai vu quelques bonnes séries ces dernières années : Rome, Dexter, Six feet under, Queer as folk, Desperate Housewives, et j’en passe, pour ne citer que mes préférées. :p

La dernière en date, c’est Twin Peaks. J’ai donc décidé, avec elle, d’ouvrir une rubrique spécialement dédiée aux Séries TV. Pour quelqu’un qui n’a pas la télévision, c’est une fierté.

Mais attention : je ne dévoilerai pas tout de suite ce que j’ai pensé de cette série génialissime. En tout cas pas entièrement. Le format même des séries m’impose de publier mes impressions… en plusieurs épisodes. :) J’aurai donc le plaisir de (tenter de) décrypter Twin Peaks, de David Lynch et Mark Frost, ici même, chaque mercredi, pendant 4 semaines.

 

Au préalable, voici une petite présentation :

Synopsis : Le corps nu d’une jeune femme étudiante est retrouvé emballé dans un plastique transparent, au bord d’un lac à Twin Peaks, petite ville de l’état du Washington. La jeune lycéenne assassinée est âgée de 17 ans, elle s’appelle Laura Palmer. Dale Cooper agent du FBI, est envoyé sur place pour mener l’enquête. La découverte du meurtre va bouleverser la vie paisible des 51 201 habitants de la petite ville, au coeur de laquelle une multitude de personnages et de destins vont se croiser et composer les pièces d’un puzzle impressionnant, dessinant le terrain d’un combat entre le bien et le mal.

Juste pour le plaisir de le revoir, voici le générique d’introduction de la série :

Tout le monde connaît cette musique de Angelo Badalamenti, non ?

La série se compose de deux saisons. En tout, 30 épisodes. Je peux déjà vous dire que c’est un pure régal.  On se dit au départ : on va vraiment tenir deux saisons avec un seul meurtre ? C’est pas un peu kitch Twin peaks ? Et bien.. oui, on tient parce que les scénaristes de la série ont mille tours dans leur sac, que la série mélange plusieurs genres auxquels on ne s’attendait pas, et que son côté kitch est à la fois attendrissant, sublime et drôle !

Mais j’ai encore mille choses à dire sur les personnages, leur évolution, le thème de la série, etc… Donc.. à mercredi prochain ! :)

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.