La suppression de Tick’art dans les médias… ou pas.

Cette « non-reconduction » ne fait décidément que peu de bruit. Voici les Rarticles consacrés à la suppression de Tick’art prévue pour septembre 2011, ces dernières semaines.

L’article de Stéphanie Hochet qui tire la sonnette d’alarme dans , le 24 avril 2011.

Un article de Clémentine Boulard dans   le 5 mai 2011.

La réaction de Philippe Annocque sur son blog, le 12 mai 2011.

La lettre ouverte d’un professeur à Julien Dray, sur le site de , le 18 mai 2011.

Un coup de gueule dans le Courrier des lecteurs de , en date du 18 mai 2011.

« Ce dispositif permettait aux lycéens franciliens d’acquérir pour 15 euros : deux places de théâtre, un bon d’achat d’une valeur de 8 euros à dépenser en librairie et deux entrées (plus deux invités) pour des expositions. Grâce au Tick’art, de nombreux élèves ont pu voir de très grands spectacles (Cyrano de Bergerac à la Comédie-Française, Les fausses Confidences, de Marivaux, aux Bouffes du Nord, Rhinocéros, d’Eugène Ionesco, au Théâtre de la Ville…). Ils ont pu découvrir d’étonnantes expositions artistiques et bénéficier de conférenciers lors de visites de monuments. Ce dispositif, qui permettait une ouverture plus démocratique à la culture (le financement pouvait être pris en charge par leur établissement pour les élèves boursiers), disparaît. Par un courrier, sans aucune explication, nous apprenons que le Tick’art n’est pas reconduit à la rentrée scolaire prochaine. La culture aura de nouveau un prix, trop élevé pour les élèves les plus défavorisés. »
Réaction de Quétier, Paris.

Pour les réactions de quelques personalités  :

Stéphanie Hochet

Tomas B. Reverdy

Carole Zalberg

Valentine Goby

Isabelle Rossignol

Pour signer la pétition, et ainsi tenter d’éviter que l’accès des jeunes à la culture se tétanise définitivement, c’est ici :

http://www.petitions24.net/non_a_la_suppression_des_tickarts

Au 22 mai 2011, nous en étions à 612 signatures.

Au 25 mai 2011, nous en étions à 670 signatures.

Au 29 mai, nous en étions à 745 signatures.

Au 8 juin, nous en étions à 777 signatures.

Au 13 juin, nous en sommes à 796 signatures.

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.