A la française, d’Edouard Baer

Edouard Baer "à la Française" (2012) © DR

Le nouveau spectacle d’Edouard Baer, après Looking for Mr Castang ou Miam-miam,  se nomme A la française, et se joue à Marigny jusqu’à la fin de l’année.

Le sommet du G20 arrive en France et pour redorer son image, le Ministère des Affaires Etrangères a décidé de confier à Edouard Baer la réalisation d’un spectacle typiquement à la française. Le membre du ministère, chargé de superviser tout cela, arrive la veille de la représentation et on dirait que rien n’est prêt. A charge d’Edouard Baer et de sa troupe de trouver des idées géniales en une nuit.

Voilà pour le scénario du spectacle. Et à vrai dire, on a un peu l’impression que c’est une mise en abyme. C’est ce qu’on ressent lors des deux heures à Marigny ; comme si les comédiens improvisaient, avec plus ou moins d’inspiration, les sketches qui se succèdent.

La pièce est, il faut le reconnaitre, à l’image d’Edouard Baer : dilettante, verbeuse, éparpillée. Pour moi qui suis une fan de tout ce qui se fait à la française et qui adore écouter Edouard Baer disserter sur à peu près n’importe quel sujet, le voir transposer sur scène et à travers la bouche d’une dizaine de comédiens, c’est un peu laborieux. Ca manque de rythme et de complicité entre les acteurs, même si on les surprend une ou deux fois à se marrer entre eux, ça passe mal auprès du public.

Pourtant, l’idée n’était pas mauvaise, parler de ce qui fait la France, l’exception culturelle. Mais rien de nouveau sous le soleil, quand dans le même temps, on fait l’impasse sur la gastronomie, le cinéma, l’art… Le scénario se prend parfois les pieds dans le tapis en souhaitant aborder des thèmes comme les banlieues et la diversité culturelle.

On reconnaîtra à Atmen Kelif un grand talent. Acteur fétiche de Baer, qui le suit sur presque tous ses spectacles, Atmen Kelif est la bonne surprise de la pièce, il a des ressorts comiques qui éclatent comme des bulles de champagne bienvenues dans des scènes parfois déjà éventées. Son imitation du chat, du Trocadéro ou du Père-Lachaise sont drôles et réussies.

Tout se terminera bien pour Baer et ses camarades. On ressort, sous les lumières des Champs-Elysées, partagé entre les quelques soupirs poussés et les éclats de rire lâchés deux heures de spectacle durant.

A la française – Un spectacle d’Edouard Baer

Au Théâtre Marigny – 21 septembre > 29 décembre 2012

Du mardi au samedi à 21h – matinée le samedi à 16h30

Avec en alternance : Lionel Abelanski, Alka Balbir, Leïla Bekhti, Patrick Boshart, Philippe Duquesne, Léa Drucker, Jean-Philippe Heurteaut, Atmen Kelif, Vincent Lacoste, Jean-Michel Lahmi, Guilaine Londez et Christophe Meynet.

Musique et chansons : Julien Baer – Lumière : Alain Poisson et Nicolas Gilli – Son : Dominique Forestier – Costumes : Nathalie Saulnier – Assistante mise en scène : Sophie Lecarpentier – 2e assistante mise en scène : Eugénie Poumaillou – Coordination technique : Nicolas Lartigue

Réservations : http://www.aparteweb.com/awprod/MARI/AWCalendar.aspx?INS=MARI&&CAT=21

Articles relatifs :

About Diane Maretheu

Si elle n’avait pas commencé par être libraire, Diane aurait volontiers été hôtesse de l’air, chef pâtissier ou dixneuviemiste. Biberonnée à Brassens autant qu’à Led Zep, cet éclectisme se retrouve dans ses goûts littéraires notamment, de Siri Husdvedt à Laurent Mauvignier (son héros). Son amour pour Paris et le plaisir qu’elle prend à se perdre dans ses rues est sans limite. Elle a bien tenté de brûler les planches, sans grand succès, et n’aime désormais rien de plus que s’asseoir dans le noir et regarder des acteurs lui raconter une histoire, une heure ou deux, ou plus.