Hôtel Transylvanie, de Genndy Tartakovsky

Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, un endroit très spécial, caché au milieu de la forêt, et spécialement conçu par Dracula pour accueillir les monstres du monde entier.  Celui-ci a une peur monstre des humains, depuis qu’ils ont tué sa jeune épouse. Il s’apprête à célébrer le 118ème anniversaire de sa fille Mavis, qui ne rêve que d’une seule chose : explorer le monde et rencontrer les humains, qu’elle imagine autrement moins horribles que ce que veut bien en dire son paternel.
Nous voici donc en présence de monstres plutôt… peureux. Le moins que l’on puisse constater, c’est que ce n’est pas commun. Des monstres au coeur d’or s’amusent de manière très sympathique et nous font rire aux éclats. Parmi eux : Frankenstein en personne, la momie, ou encore l’homme invisible, pour ne citer que les plus connus.

Evidemment, avec l’adolescence (!) vient aussi le moment des revendications, et de la prise de position contre ses parents. Aussi, la fête organisée par Dracula pour sa fille n’a qu’une bien pâle saveur au regard du fantasme de celle-ci, jusqu’à ce qu’elle rencontre enfin parmi les invités un jeune homme qu’elle n’avait jamais vu… soudain, son coeur fait «zing» ! Mais cet amour naissant n’est pas au goût du paternel, puisque le garçon en question… est tout sauf un monstre !

D’un bout à l’autre Hôtel Transylvanie joue sur la corde sensible du spectateur : tout y est attendrissant et magnifique. Il n’y a pas une minute pour s’ennuyer devant cette belle réussite des studios Sony Pictures. Un Hôtel qui mérite 6 étoiles, tant il est diaboliquement drôle !

Hôtel Transylvanie, en DVD et Blu-Ray depuis juin 2013, Sony Pictures

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.