Teaser – Gravity, de Alfonso Cuarón

Vous ne vous en souvenez peut-être pas, mais le réalisateur de Gravity, qui arrive en salles le 23 octobre 2013 n’est autre que Alfonso Cuarón, c’est à dire le réalisateur d’un des meilleurs opus de la série Harry Potter, à savoir : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. Vous ne vous rappelez pas du tout ? C’était le plus noir, le plus gothique de la série, le plus réussi sans doute…

 Au casting ? Sandra Bullock dans le rôle principal (Docteur Ryan Stone), George Clooney (Matt Kowalski), Ed Harris… pour ne citer que le plus alléchant. Le film s’annonce comme le plus esthétiquement périlleux, le plus visuellement odacieux pour cette fin d’année. Mais attention ! On aurait tort de s’en tenir au défi technique du film, et plus encore on aurait tort de le ranger trop vite dans les films à sensation, et le classer dans un seul genre : Gravity offre d’emblée plusieurs lectures, on est prêts à le parier.

La preuve :

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…

Accepter l’idée de perdre pour reconquérir son propre espace et sa place, au coeur d’un immensité effrayante… m’est avis que Gravity tient son sujet. Etes-vous prêt à le tenir aussi ? Il va falloir s’accrocher ! Nous, on attend le film avec impatience et on vous en reparle très bientôt plus en détails !

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.