Cujo, de Stephen King

Cujo est un saint-bernard de cent kilos, le meilleur ami de Brett Camber, un gamin de dix ans. Un jour, Cujo chasse un lapin qui se réfugie dans une sorte de petite grotte souterraine habitée par des chauves-souris. Ce qui va arriver à Cujo et à ceux qui auront le malheur de l’approcher constitue le sujet du roman le plus terrifiant que Stephen King ait jamais écrit. Brett et ses parents, leur voisin Vie Trenton et sa femme Donna - un couple en crise -, Tad, leur petit garçon, en proie depuis des semaines à des terreurs nocturnes : tous vont être précipités dans un véritable typhon d’épouvante, un cauchemar nommé Cujo… Publié il y a vingt-cinq ans, Cujo reste une des oeuvres majeures de Stephen King, et un classique de l’épouvante.
Lire Cujo pourrait changer votre perception des animaux que vous ne connaissez pas, et auxquels vous aviez tendance à faire confiance aveuglément. Cujo est l’histoire d’un chien adorable, affectueux, intelligent, qui un jour se transforme en monstre sanguinaire. Bien sûr, tous les chiens enragés ne sont pas à craindre autant que Cujo : seulement la bête fait cent kilos, et rien ne semble désormais pouvoir arrêter son appétit féroce.
Stephen King aurait également pu être le roman d’un chien qui martyrise toute une ville : il n’en est rien. L’auteur a fait de son roman une sorte de huis-clos haletant, qui semble à la fois interminable tant il est angoissant, et trop court tant il est sidérant. A la fin, il reste encore la consolation que tout est belle et bien terminé : le coeur peut reprendre un rythme normal, même si l’on retient cette espèce de nervosité qui ne nous a pas quitté tout le long de la lecture, cette impression d’être happé et confiné à mesure que le danger se rapproche et semble inéluctable.
Comme à son habitude, Stephen King ne ménage pas ses lecteurs, ni surtout ses personnages. L’auteur est bien connu pour sa capacité à la crudité, la façon dont il avance dans son intrigue n’épargne personne et c’est ce qui donne ce côté si réaliste à ses romans. Les personnages sont loin des clichés, et chacun à leur manière ils vont surprendre, dégoûter, étonner dans tous les cas.  Nul ne peut dicter à SK un quelconque happy-end où les enfants sont sains et saufs, où les scènes seraient parées d’un filtre bien pensant ou consensuel. Cujo fait partie de ces romans, comme Shining, où tout le monde peut se sentir en danger, sans exception : y compris et surtout le lecteur, pourtant bien assis derrière son livre…

Pour tous ceux qui voudraient s’engager dans la lecture d’un Stephen King comme on saute d’une falaise, Cujo est le roman parfait. Nous reparlerons des autres plus tard… :)

Cujo, de Stephen King, Traducteur : Natalie Zimmermann, Le Livre de poche, 01/08/2010, Nb de pages : 442, 7,10€ sur Lalibrairie.com

A paraître le 6 novembre : Dôme 1 & 2 en coffret chez Livre de poche

Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

A paraître le 7 novembre 2013 : Docteur Sleep (chez Albin Michel) – la suite de Shining

Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi… Hanté par l’idée qu’il aurait pu hériter des pulsions meurtrières de son père Jack, Dan Torrance n’a jamais pu oublier le cauchemar de l’Hôtel Overlook. Trente ans plus tard, devenu aide-soignant dans un hospice du New Hampshire, il  utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser les mourants, gagnant ainsi le surnom de « Docteur Sleep », Docteur Sommeil. La rencontre avec Abra Stone, une gamine douée d’un shining phénoménal, va réveiller les démons de Dan, l’obligeant à se battre pour protéger Abra et sauver son âme…

A suivre donc !

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.