Furie, de Brian de Palma


Furie ressort en version remasterisée en DVD et Blu-Ray chez Carlotta. A cette occasion, on a voulu voir ce que ça donne car bien sûr, on a vu Carrie au bal du diable :o n s’est d’ailleurs refusé le remake sorti dernièrement. Pour nous, Carrie reste un chef-d’oeuvre du genre (épouvante), et il n’était pas question de risquer de voir un remake d’un film déjà parfait.
Furie, c’est autre chose, et en même temps, c’est la même chose. Quelle mouche a piqué Brian de Palma deux ans après la sortie de Carrie ? L’actrice clé de ce film, rappelons-le, raffle en 1977 un Awards (meilleure actrice) au national Society of Film critics, manque de peu l’Oscar de la meilleure actrice.. mais on ne s’arrête pas là : Grand Prix et Mention speciale pour Sissy Spacek au Festival international du film fantastique d’Avoriaz… et le Prix Edgard Allan Poe du meilleur film, le Golden  Globes de la meilleure actrice dans un second rôle pour Piper Laurie…Il semblerait que Carrie ait donné lieu à un petit moment de gloire pour le réalisateur : a-t-il voulu réitérer avec Furie, en se payant Kirk Douglas et John Cassavetes en tête d’affiche ?
Expliquons nous : le synopsis de Furie porte les mêmes thèmes : l’adolescence difficile, les pouvoirs paranormaux, en gros des ados en proie à de terrifiants pouvoirs. Ici il ne s’agit plus d’une fille, mais de deux adolescents. Tout serait en tous points identiques d’un film à l’autre : même le titre rappelle celui de l’opus précédent. On imagine aisément ce qui peut cependant différencier les deux films : alors que le premier arborait un budget de 1 800 000 $, le budget du second devait être beaucoup plus important. Autre point clé : Furie n’est pas, au contraire de Carrie, une adaptation d’un roman de Stephen King…
Le scénario s’en ressent bien sûr, même si l’on sent une application acharnée en ce qui concerne la montée en puissance de l’intrigue et de la violence des images. Le jeu des acteurs est parfois trop appuyé (cf la scène du bus entre le père (Kirk Douglas) et la jeune fille). Cependant, il y a quelque chose de fascinant dans cette surenchère des intentions : qu’a voulu dire Brian de Palma ? Qu’a-t-il voulu dire de plus que dans Carrie surtout ?
Inévitablement, on retient sa fascination pour les pouvoirs paranormaux, pour la crise d’adolescence, l’extrême solitude de jeunes gens en proie à des choses qui les dépassent et les isole plus encore.
Ainsi, on pourrait penser que si Carrie a été réalisé par ce réalisateur, c’est parce qu’il murissait depuis longtemps déjà ce thème, et que Furie est en fait un concentré des premières ébauches de son chef-d’oeuvre, même s’il est sorti en salles deux ans plus tard. Et vous, qu’en pensez-vous ?
Furie, film Américain de Brian de Palma, avec Kirk Douglas, John Cassavetes… sorti en DVD chez Carlotta en octobre 2013.

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.