Come Prima, d’Alfred

Come Prima, d’Alfred a reçu le Fauve d’or du meilleur album au festival d’Angoulême 2014. Nous sommes dans l’Italie Post-Mussolinienne et deux frères sont amenés à se revoir après de nombreuses années, bon gré mal gré. Fabio et Giovanni, vont voyager jusqu’à leur ville natale dans une vieille Fiat 500, et ce parcours sera jonché de révélations, de querelles et de rebondissements.

Ce road-movie a été conçu de toute pièce par Alfred qui s’impose ici comme un auteur complet accompli. On repense en le lisant à Nos meilleures années (2003), un film de Marco Tullio Giordana. Hormis le fait que la bande dessinée d’Alfred fasse clairement hommage au cinéma des années 60, il s’agit de deux frères qui ont mené leur vie différemment, et qui se retrouvent par la force des choses pour un même ultime voyage vers leurs origines et leur passé.
Leur père venant de mourir, ces deux fils d’immigré italien qui ont vécu ces dernières années en France n’ont décidément rien en commun : l’un boxe à tout va pour se venger d’un sort qui ne lui convient pas, et pour gagner de l’argent illégalement, ce qui convient parfaitement à son image de bad boy. L’autre n’aspire qu’à une vie simple et rangée, loin des remous. Comme dans tout bon road-trip, il ressortira malgré tout de cette étape une vérité immuable : les deux frères tiennent l’un à l’autre et au fond, se comprennent plus qu’ils ne l’imaginent.

L’ouvrage se déroule ainsi sous nos yeux en créant cette espèce d’attachement irrépressible causé par les belles histoires, et nous amène à un bouquet final qu’on ne pouvait absolument pas deviner. C’est beau, l’auteur est talentueux, et l’album méritait grandement ce Fauve d’or 2014. Alfred est un auteur complet à suivre, désormais.

Come Prima, Alfred, Delcourt, 15.50 euros environ.

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.