Ce qu’on attend au Ciné en 2015

Je vais vous dire ce que j’attends, très personnellement de cette année 2015.

En janvier :


Il y a l’excellent Benedict Cumberbatch dans le rôle de Alan Turing dans le biopic Imitation Game. Un rôle qui devrait lui aller comme un gant, après sa prestation dans Sherlock. Le film est signé Morten Tildum.


Nous attendons également ce 28 janvier la sortie de Les nuits d’été, l’histoire d’un notaire de province qui en France, pendant la guerre d’Algérie, se travestit le week-end. Jeanne Balibar fait partie du casting.

En février :


Il y a bien entendu le prochain Clint Eastwood qui fait déjà couler beaucoup d’encre, et sur lequel on sent planer un parfum de scandale : American Sniper.


Vincent Garenq réalise un thriller français, L’enquête, avec Gilles Lellouche et Charles Berling, un thriller autour de l’affaire Clearstream. Parions sur les retours sur ce film !

Les grands enfants que nous sommes iront peut-être voir également Les Chevaliers du Zodiaque : La légende du sanctuaire, réalisé par Keichi Sato. Un peu d’animation ne fait pas de mal !


Fin février, nous vous reparlerons de Réalité, un film réalisé par Quentin Dupieux, avec Alain Chabat. Ne manquez pas ce rendez-vous !


N’oublions pas Birdman, ou La surprenante vertu de l’ignorance, avec Michael Keaton, et sa longue liste de nominations aux Golden Globes Awards ! Compte-rendu fin février !
Enfin, un film d’art et d’essai avec Valéria Bruni-Tedeschi : Les jours venus de Romain Goupil, qui parle du temps qui passe d’une manière plutôt originale et ingénieuse qu’on a hâte de découvrir en images.


Le bonus du mois de février est la sortie remasterisée de Peppermint Frappé de Carlos Saura. On jette un oeil et on vous dit !

En mars :
Ava DuVernay nous offre Selma, un biopic sur la lutte incroyable de Martin Luther King.
Retour à la vie attire notre attention. Réalisé par Ilaria Borelli et Guido Freddi le film parle de la découverte bouleversante que fera une photographe parisienne au Cambodge. De quoi nous sortir de nous.
Crosswind, un drame estonien qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale attire également notre attention.


Dear White People de Justin Simien, qui raconte l’histoire de quatre étudiants noirs dans une faculté américaine fera également partie de notre feuille de route cette année.

En avril :


Avengers, l’ère d’Ultron fera frémir François qui vous régalera de son compte-rendu, positif ou négatif. Cet opus est réalisé par Joss Whedon.


Journal d’une femme de chambre, d’Octave Mirbeau, adapté au ciné par Benoît Jacquot avec Léa Seydoux et Vincent Lindon, ça ne se loupe pas.

En Mai :


C’est l’heure de retrouver X-Men : Apocalypse. Là encore, François ne manquera pas de vous donner ses impressions.

En Juin :


Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère de René Allio. Un drame qui se déroule en 1835 dans un village Normand. Le réalisateur s’est inspiré de l’ouvrage collectif dirigé par Michel Foucault rassemblant le témoignage de Pierre Rivière, rédigé par le jeune parricide en prison, et des contributions des membres du séminaire animé alors par Foucault au Collège de France. Le philosophe a publié peu après le passionnant Surveiller et punir.

En juillet :


Arnold fait son grand retour dans le rôle de Terminator : Genisys dans un (ultime ?) opus réalisé par Alan Taylor. Comme on avait bien ri pour le précédent, on ira voir celui-ci. « John Connor envoie toujours Kyle Reese dans le passé pour secourir sa mère Sarah Connor, prise pour cible afin de changer le cours du temps. Mais les paramètres ont changé… »… rien ne change, mais ça promet quand même !


Nous irons voir également Woman in Gold, l’histoire d’une juive octogénaire qui fait appel au gouvernement pour récupérer des oeuvres d’art qui appartiennent à sa famille. Il s’agit d’un drame historique de Simon Curtis.

En Octobre :


L’équipe ira bien sûr voir Spectre, le prochain James Bond signé Sam Mendes et avec toujours Daniel Craig dans le rôle de l’espion phare de ce dernier siècle. Croyez-le ou non, cet épisode possède un casting de fou : Léa Seydoux, qui n’en finit pas de creuser un peu plus son assise dans le monde cinématographique, Christoph Waltz, Monica Bellucci, Ralph Fiennes bien sûr et un acteur qu’on avait déjà bien apprécié dans Sherlock dans le rôle de Moriarty : Andrew Scott.


Nous irons voir Adama, de Simon Rouby, avec Oxmo Puccino, l’histoire d’Adama, un jeune garçon de 12 ans, qui habite l’Afrique de l’Ouest et part seul à la recherche de son grand frère lorsque celui-ci disparaît…

En Novembre :

Copyright Alex Kritsky


Nous aurons le prochain Spielberg ! St James Park : Un avocat est recruté par la CIA pendant la Guerre Froide  pour secourir un pilote prisonnier de l’Union Soviétique. Le tout avec Tom Hanks.


Nous aurons également Crimson Peak, le nouveau Guillermo del Toro. A ne pas manquer si vous aimez les frayeurs ! « À la suite d’une tragédie familiale, une romancière en herbe est déchirée entre l’amour qu’elle porte à son ami d’enfance et son attirance pour un mystérieux inconnu. Alors qu’elle tente d’échapper aux fantômes de son passé, elle s’aventure dans une sombre demeure étrangement humaine, qui respire, saigne et se souvient.  » Tom Hiddleston, qui s’est déjà illustré dans le rôle du frère de Thor nous épatera c’est certain !

En décembre :
Pour clôturer cette année, il y a bien sûr le 7ème Star Wars, réalisé cette fois par J.J. Abrams.
Décembre sera spacial ! Après Interstellar et Gravity en 2014, nous aurons The Martian de Ridley Scott. Le héros devra… survivre sur Mars !

On ne peut bien évidemment pas tout dévoiler de cette année qui promet d’être très riche, comme vous pouvez le voir, mais au fil des mois nous serons sur le pied de guerre pour vous donner quelques bons conseils !

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.