20 000 jours sur Terre, d’Iain Forsyth et Jan Pollard

Vingt-quatre heures de la vie du chanteur-compositeur Nick Cave, entre fiction, réalité, et témoignage de carrière.

En plus de trente-cinq ans, Nick Cave a marqué de son empreinte l’Histoire musicale récente que ce soit seul ou avec son groupe les Bad Seeds. Son timbre atypique et mélancolique peut aussi bien charmer qu’exaspérer mais ne laisse en aucun cas indifférent. Chanteur, compositeur, auteur, écrivain les talents de Nick Cave sont multiples. C’est pourquoi Forsyth et Pollard décident avec ce 20000 jours sur terre de dresser un portrait original de l’artiste.

Entre monologue existentiel et docu-fiction, 20000 jours sur terre, surprend, agace parfois, intrigue beaucoup à l’image de son principal protagoniste. Le montage en ellipse peut quelquefois hérisser mais il a le mérite de proposer une alternative intéressante à d’autres projets du même acabit. Les réalisateurs expérimentent beaucoup comme le chanteur lors de ses compositions. On assiste à une tranche de vie quotidienne pas comme les autres entrecoupé de rares mais précieux moment musicaux.

Surtout, le film cherche à nous faire entrer dans le long et tortueux processus créatif artistique. Qu’il s’applique à la littérature, à la musique, au cinéma ou à la peinture, le trauma en prélude à l’accouchement est le même. Mais quand arrive le nouveau-né, c’est un monde enchanteur dans lequel le public entrera.

Film britannique d’Iain Forsyth et Jan Pollard avec Nick Cave, Warren Ellis, Susie Bick. Durée 1h37. Sortie le 24 décembre 2014

About François Verstraete

François VERSTRAETE, cinéphile et grand amateur de pop culture