Le Retour de la Bondrée, de Aimée de Jongh

Aimée de Jongh est une jeune auteur (1988) de bande dessinée Néerlandophone. Elle a publié au début de cette année chez Dargaud Le retour de la bondrée, un roman graphique. Elle nous raconte l’histoire de Simon Antonisse, libraire par défaut ayant récupéré la boutique de son père et de son grand-père. Un jour qu’il va chercher du stock de livres pour approvisionner sa librairie en liquidation, il assiste à un terrible accident qui va le projeter quelques années en arrière dans sa mémoire…

L’histoire prend rapidement un virage décoiffant qui vous fait adhérer complètement au bouquin. Récit intimiste, Le retour de la bondrée explore les facettes d’une histoire qui se répète, avec des jeux de miroirs plutôt intéressants. L’auteur donne davantage de relief à l’intrigue en utilisant quelques références un brin fantastiques et littéraires.

Le thème de l’héritage, plus lourd encore ici qu’il représente le sacrifice d’une passion inassouvie, se rapproche d’un fait très actuel et brillamment traité pour l’occasion : celui de la difficulté de survie des librairies indépendantes, rachetées les unes après les autres par des chaînes sans âme, déjà détenues par des gens qui n’ont plus besoin d’argent…

La passion inassouvie du personnage de Simon, c’est l’ornithologie. On le découvre à plusieurs reprises plongé dans un livre d’oiseaux, ou le regard perdu dans le ciel. Ce roman graphique nous parle ainsi de liberté, de choix, d’une certaine idée de l’indépendance, et de la capacité à se contenter de peu pour repartir de zéro, avec presque rien, mais absolument tout, comme certains oiseaux migrateurs.

On peut confirmer que le premier roman graphique de Aimée de Jongh est une réussite, et qu’elle représente belle et bien le nouveau crayon et la nouvelle plume de l’espace de la bande dessinée.

Le retour de la bondrée, Aimée de Jongh, Dargaud, 160 pages.

Articles relatifs :

About Stéphanie Joly

D'abord critique littéraire dès 2004 pour le Journal de la Culture, puis pour la Presse littéraire. Collabore ensuite au Magazine des Livres, et à Boojum, l'animal littéraire en ligne. Tient un blog depuis 2003. Son nouveau site s'intitule désormais Paris-ci la Culture. Il parle de littérature, toujours, de cinéma, de théâtre, de musique, mais aussi de publicité, de séries TV. En bref : de Culture. Avec Paris-ci la Culture, la Culture a son divan, mais surtout, elle est relayée LIBREMENT. PILC Mag vient compléter le tout presque chaque mois : un magazine gratuit en ligne hébergé sur Calameo.