Une assemblée de chacals, la mort est toujours au rendez-vous

un ultime règlement de comptes

Jim va épouser la belle Béatrice, fille du shérif de Trailspur. C’est le moment où resurgit son passé. Jim contacte ses anciens associés, Oswell et Godfrey Danforth ainsi que Dicky, le beau new-yorkais qui fait se pâmer toutes les dames. Il y a des années, ils formaient le gang du grand boxeur et ont dévalisé banques et villes, assassinant sans vergogne tous ceux qui s’y opposaient. Et des innocents aussi. Depuis, ils se sont rangés, ont refait leur vie. Mais leur ancien patron, Quinlan, qu’ils ont trahi autrefois, revient pour se venger. Oswell, Godfrey et Dicky viennent donc au mariage de Jim et Béatrice, pour les protéger. Mais est-ce que cela sera suffisant ?

Un western sauvage

Nous n’avions pas lu Exécutions à Victory de S.Craig Zahler, que Gallmeister avait également traduit en 2015. En tout cas Une assemblée de chacals est un roman très violent, sans concessions que Sam Peckinpah aurait adoré adapter. En le lisant, on ne peut effectivement que penser à l’auteur de La horde sauvage car ce mariage n’est rien d’autre qu’une explosion de violence pour d’anciens outlaws qui ont voulu fuir ce qu’ils étaient, en vain. Ce roman bénéficie aussi d’une excellente construction, avec des chapitres bien découpés. Recommandé pour les amateurs de sensations fortes.

 

 

Sylvain Bonnet

S.Craig Zahler, Une assemblée de chacals, traduit de l’anglais (États-Unis) par Janique Jouin-de-Laurens, Gallmeister NeoNoire, octobre 2017, 368 pages, 21,70 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.