Louis XIV la gloire et les épreuves, à la découverte du Grand Roi

L’historien de l’ancien Régime

Présenter Jean-Christian Petitfils relève presque de l’hagiographie car il est assurément un des meilleurs historiens et biographes français vivant. Après avoir publié des ouvrages d’histoire politique comme La droite en France (PUF, 1973), Le Gaullisme (PUF, 1977) ou La démocratie giscardienne (PUF, 1981), il s’est fait connaître avec Le régent (Fayard, 1986), première de ses biographies sur les grandes figures de l’Ancien Régime. Sa biographie de Louis XIV, meilleure que celle de François Bluche, sortie chez Perrin en 1995, remporta un très large succès public et fut couronné par de nombreux prix. Petitfils a depuis consacré son talent aux autres Rois : Louis XIII (Perrin, 2008), Louis XVI (Perrin, 2005), Louis XV (Perrin, 2014). A l’automne dernier, les éditions Tallandier ont réédité un ouvrage plus synthétique consacré à Louis XIV publié par eux-mêmes en 2006.

 

Un livre clair et pédagogique

De fait, l’ouvrage est plus ramassé, plus synthétique, se concentrant sur les grands évènements du règne. Equilibré, il ne cache en rien les erreurs du fils de Louis XIII, comme la guerre de Hollande, qui interrompt le processus de modernisation du royaume pendant que l’Angleterre, elle, gagne des points au plan commercial. La révocation de l’édit de Nantes est aussi bien analysée que la déclaration gallicane des quatre articles. Absolu, Louis XIV ? Petitfils démontre avec brio que non, du moins pas au sens où nous l’entendons. Débarrassé de Fouquet, sans premier ministre, il est cependant obligé de s’appuyer sur les réseaux de clientèle de ses ministres, organisés en « clans » : le clan des Le Tellier, celui des Colbert, principalement. A partir des années 1680-1690, il se met en place cependant ce que Petitfils et d’autres appellent la monarchie « administrative », plus indépendante des réseaux de clientèle. Grand, Louis XIV le fut par son caractère, qui lui permit, septuagénaire, de tenir la barre lors des années de la guerre de succession d’Espagne et de gagner in extremis en s’appuyant sur le sentiment national naissant.

 

A lire bien sûr, avant d’attaquer le reste de l’œuvre de Jean-Christian Petitfils.

 

 

 

Sylvain Bonnet

Jean-Christian Petitfils, Louis XIV La gloire et les épreuves, Tallandier « Texto », octobre 2017, pages, 9,50 €

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.