Au coeur de la royauté, petite et grande histoire

Un vulgarisateur infatigable

On ne compte plus les ouvrages de Jean des Cars, historien des grandes familles régnantes (ou non) d’Europe. Signalons la publication récente d’une biographie d’Elisabeth II (Perrin, 2018) ou des couples tragiques dans l’histoire (Perrin, 2020). Ici, les éditions Perrin publient la transcription des portraits fait par des Cars sous forme de podcasts pour l’émission « Au cœur de l’Histoire » d’Europe 1.

Des histoires connues mais très bien racontées

Passe ainsi sous l’œil vigilant de Jean des Cars l’histoire de César et Cléopâtre, d’Elisabeth Ière d’Angleterre, Marie-Antoinette ou Sissi (à laquelle il a consacré une biographie). C’est bien écrit, clair et bien mené. Pour le portrait consacré aux Orléans et au comte de Chambord, on regrette que Philippe Égalité soit le fils du Régent (page 177) : il s’agit en fait de son arrière-petit-fils. Faute de frappe ou d’inattention… cela n’enlève rien aux qualités de l’ouvrage.

Une reine admirable

La reine d’Angleterre justement… L’auteur de ces lignes n’a à la base que peu d’intérêt pour les dynasties d’aujourd’hui en général et pour les Windsor en particulier.  Jean des Cars a le mérite ici de m’avoir fait changer d’avis en ce qui concerne la reine Elisabeth II. Dernier souverain à avoir connu la seconde guerre mondiale, elle incarne contre vents et marées la permanence d’un État dans une Angleterre secouée par le Brexit. Elle est aussi la seule cheffe d’État à avoir su trouver les mots justes à dire à son peuple lors du premier confinement. God save the Queen !

 

Sylvain Bonnet

Jean des Cars, Au cœur des royautés, Perrin, juin 2021, 400 pages, 22 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.