Quand la France commence-t-elle? Origines et racines

De l’antiquité aux racines de la France

Professeur émérite de l’université de Limoges et spécialiste d’histoire Romaine, Bertrand Lançon s’est fait connaître par une biographie de l’empereur Théodose (Perrin, 2014) et un essai sur la chute de l’empire romain (Perrin, 2017). Ici, il propose un essai sur les origines et les racines de la France, deux choses différentes comme il le fait remarquer. Il suit ainsi la mode si on en croit des commentateurs et polémistes actuels.

Le choix des gaulois

Souvent intéressant, Quand la France commence-t-elle s’interroge sur les débuts de l’histoire de France. Bertrand Lançon fait remarquer avec beaucoup de justesse qu’il y a eu un choix délibéré au XIXe siècle de privilégier la piste gauloise alors que les pistes romaines et franques paraissent beaucoup plus probantes… Mais le conflit avec l’Allemagne ne poussait pas à choisir le peuple de Clovis.

Un essai dans l’air du temps

Une langue, des paysages, des populations qui viennent s’accumuler au fil du temps dans ce Finistère de l’Eurasie : c’est ça la France si on suit bien Bertrand Lançon qui détricote les poncifs les plus éculés. On retient aussi que l’enseignement de l’histoire gagne à être appuyé sur des cartes. Bien. Voici un ouvrage intéressant malgré quelques répétitions et erreurs : par exemple, le Metternich qui participa à la fameuse dictée de Mérimée n’est pas le chancelier adversaire de Napoléon mais son fils Richard, lui-même ambassadeur.

À lire.

 

Sylvain Bonnet

Bertrand Lançon, Quand la France commence-t-elle ?, Perrin, Février 2021, 256 pages, 18 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.