Trilogie spinoziste, polar 80′s

 

Un maître du polar

Auteur du Poulpe, Jean-Bernard Pouy habite le polar français depuis les années 80 avec plus ou moins de réussites, en tandem parfois avec Marc Villard (et le résultat est toujours passionnant). On lui doit aussi d’avoir « découvert » Maurice Dantec. L’année dernière, Folio a fait reparaître les romans qui l’ont fait connaître, la fameuse trilogie spinoziste comprenant Spinoza encule Hegel, A sec ! et Avec une poignée de sable. Saluons déjà les titres, preuves du génie des punchlines chez Pouy !

Un futur qui est notre passé

Et nous voici plongé dans les aventures de Julius Puech, un biker piqué de philo, dans une France qui a sombré dans l’anarchie, ambiance à la Mad Max garantie. On voyait l’avenir proche avec les yeux de George Miller dans les années 80, avec un zeste de gauchisme passé de mode mais ici délicieusement désuet et suranné, aussi délicat que le parfum de la femme qu’on a le plus aimé. Pouy démontre ici qu’il a le sens du récit, du rythme, du style et qu’il sait être génialement foutraque. On adore mais reconnaissons qu’il a ensuite fait mieux. À découvrir et puis lisez La belle de Fontenay et le plus récent Ma Zad ensuite. Car Pouy est nécessaire pour la santé mentale.

 

Sylvain Bonnet

Jean-Bernard Pouy, Trilogie Spinoziste, Gallimard folio policier, octobre 2020, 352 pages, 8,60 €

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire et collaborateur de Boojum et ActuSF.