La conquête, comment les français ont pris possession de l’Algérie

Une spécialiste d’histoire coloniale

Professeure émérite à l’université Toulouse-Jean-Jaurès, Colette Zytnicki est une spécialiste de l’histoire coloniale. On lui doit de nombreux ouvrages dont Un village à l’heure coloniale, Draria (Belin, 2019). Elle revient ici sur la conquête de l’Algérie, sujet ô combien délicat en cette année de commémoration des accords d’Évian et de l’indépendance de ce pays annexé par la France durant 132 ans.

Une histoire du temps long

En bonne historienne, Colette Zytnicki retrace la période précédant la prise d’Alger. Le néophyte y découvrira une histoire complexe, où la régence d’Alger, dépendante formellement de la tutelle ottomane, est un partenaire actif du royaume de France. Alger fournit aussi du blé à la France révolutionnaire, à l’origine d’une créance jamais totalement payée qui fournira le prétexte à une intervention militaire. Et au fait pourquoi avoir envoyé une expédition prendre Alger ? Charles X, roi faible de caractère, pensait y trouver un peu de gloire militaire pour avoir les coudées franches pour se passer de la Charte ? Ce fut un échec pour lui mais le problème de la conquête d’Alger restait pendant…

Une conquête de dix-huit ans

Petit à petit, sans l’avoir prémédité, le gouvernement de Louis-Philippe se laisse embarquer dans la conquête de ce qui sera l’Algérie. Les Français font face à une forte résistance mais nouent aussi des alliances avec des notables et certaines tribus. Il y aura aussi pas mal de massacres et puis les enfumades… La France colonise aussi le territoire, y compris en faisant venir des Allemands, des suisses ou des espagnols, victimes souvent des maladies. Au final c’est une histoire douloureuse, c’est aussi une rencontre entre les peuples. Nous sommes aussi les héritiers de cette conquête.

 

Sylvain Bonnet

Colette Zytnicki, La conquête, Tallandier, mars 2022, 351 pages, 22 €

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.