Tous complices ! numérisation et précarisation, du pain béni pour un polar




Un nouvel auteur

Benoit Marchisio est âgé de 34 ans. Ancien collaborateur de Première et So film, cinéphile et salarié de France Télévisions, il est l’auteur de Génération Propaganda (Playlist Society, 2017), un essai sur une société de production fondée par des cinéastes (l’un d’entre eux, David Fincher, fit ensuite la carrière qu’on sait). Tous complices ! est son premier roman., paru l’année dernière.

Un sujet peu abordé

Au cœur de ce roman des oubliés complets de notre société : les livreurs de repas. Ici, ils travaillent en lien avec l’Appli, une plate-forme numérique qui les met en relation avec les restaurants. Abel est l’un deux. Etudiant en difficulté issu d’une famille pauvre, il fantasme la vie de ses clients aux yeux desquels il n’existe pas. Mais, comme tous ses confrères, il subit la précarité, le stress (au bout de deux retards… Fini). Un avocat, Igor, les défend même s’il s’est frapper une fois par quelques-uns de ses livreurs. Il est bientôt invité sur une émission où il joue le rôle du rebelle de service face à des invités triés sur le volet. Cela n’empêche pas la colère de gronder parmi les livreurs: et s’ils se rebellaient ?

Pourquoi pas ?

Tous complices ! va plaire car il tombe de sujets contemporains : explosion des services numériques, déshumanisation du travail, précarisation, etc… On est finalement pris par l’intrigue et des personnages souvent embarqués contre leur gré dans une vie qui ne leur va pas. La description satirique du show médiatique (on pense à une certaine 16e chaîne) est très percutante. Au final, Benoit Marchisio signe un bon premier roman : on attend la suite.

 

Sylvain Bonnet

Benoit Marchisio, Tous complices !, Les arènes collection « Equinox », février 2021, 287 pages, 20 €


Share

Articles relatifs :

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.